Real Time News
for Human Resources Governance

#MeToo : un patron condamné

En Flandre, tout le monde ou presque suit le procès contre un présentateur télé, inculpé de harcèlement sexuel. Une affaire similaire, restée sous le radar des médias, s'est mal terminée pour l'employeur. Le tribunal du travail de Hasselt l'a déclaré coupable d'intimidation sexuelle sur le lieu du travail et l'a condamné à 17.000 euros en dommages et intérêts. Via Whatsapp, l'homme avait fait des avances à une jeune employée. Celle-ci avait contacté la personne de confiance. Deux semaines plus tard, elle avait été licenciée. Lire l'analyse intéressante par l'avocate Annick Alders.

Liefdesverklaring op het werk. Grensoverschrijdend? (Cautius Advocaten)

Lire également : Le procès du producteur flamand Bart De Pauw, accusé de harcèlement, s'est ouvert à Malines (La Libre)

La prime corona démarre lentement

Jusqu'à présent, un employeur sur 180, soit 0,55%, a payé une prime corona à un total de 0,65% des employés. C'est peu. Mais la plupart des entreprises concernées, notamment en Wallonie et à Bruxelles, attendent l'issue des négociations sociales en cours dans leur secteur. Les entreprises ont jusqu'au 31 décembre 2021 pour se décider.

La prime corona convainc sans grande difficulté les entreprises belges (Acerta)

Le chiffre : 4,18

15/10/2021

Les absences de courte durée augmentent fortement. En septembre, dans la catégorie des jeunes ouvriers, les maladies de courte durée ont fait perdre 4,18 % des jours ouvrables. Détails

Covid Safe Ticket à Bruxelles : obligations pour les entreprises

A partir d'aujourd'hui, 15 octobre 2021, et jusqu'au 15 janvier 2022, les visiteurs et clients ne disposant pas d'un Covid Safe Ticket ne sont plus autorisés à entrer dans les établissements d'un nombre de secteurs de la région bruxelloise, dont les bars et restaurants. Les entreprises concernées doivent établir une liste de leurs employés chargés du contrôle. L'obligation du pass corona ne s'applique pas à leurs propres employés, mais ceux-ci doivent porter un masque buccal. Dans les magasins et dans les transports publics, le CST n'est pas requis.

FAQ Covid Safe Ticket : quelles règles pour les secteurs concernés à Bruxelles? (SPF Emploi)

FAQ Covid Safe Ticket (coronavirus.brussels)

Affiche à l'attention des clients et visiteurs (pdf)

Les contrats de travail reviennent au niveau d'avant la crise

Le nombre de nouveaux contrats de travail à durée indéterminée conclus par les entreprises belges est revenu, après l'été, à son niveau d'avant-corona. Seule Bruxelles est à la traîne. Le marché du travail se remet vite de la crise sanitaire et économique. Le nouveau défi ? Bien accueillir les nouveaux collègues dans un contexte de travail hybride.

Marché de l’emploi : pic du nombre de nouveaux contrats à durée indéterminée (Acerta)

Les autres actualités du jour

Réforme du calendrier scolaire: du changement pour les congés... (Le Soir) : sans accident politique, les écoles francophones seront en vacances pendant deux semaines à la Toussaint, Noël, carnaval et Pâques. L'année scolaire commencera le dernier lundi d'août

Coronavirus Région wallonne : nouvelle indemnité pour les asbl – indemnité 17 (Partena Professional)

Discours de politique générale fédérale : réformes du marché du travail en vue (Partena Professional) : un aperçu des 16 (sic) réformes prévues

Coronavirus Région wallonne : de nouvelles aides pour votre asbl (Partena Professional)

Frais propres à l'employeur : le fisc veut tous les détails

À partir de l'année de revenus 2022, les employeurs devront déclarer sur la fiche fiscale 281.10 tous les montants de toutes les indemnités pour frais, réels et forfaitaires, versées au travailleur. Même chose pour la fiche 281.20, où la société devra mentionner les montants octroyés à ses dirigeants au titre de remboursement de « frais propres à l’employeur ». Ce sera un sacré boulot. Liantis montre à quoi ressembleront les nouvelles fiches.

Du changement pour la déclaration des frais propres à l’employeur dès l’année de revenus 2022 (Liantis)

Télétravail : consultez vos collaborateurs

Trois jours à la maison, deux jours au bureau : selon une enquête de Partena Professional, c'est à cela que ressemble la semaine de travail idéale pour la majorité des employés. Mais mettre sur pied une organisation hybride du travail constitue un défi. "La meilleure rétention et la meilleure motivation sont obtenues lorsque l'employeur et les employés élaborent ensemble une charte du télétravail."

3 jours de télétravail par semaine, l’équilibre idéal pour la majorité des employés  (Partena Professional)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.