Real Time News
for Human Resources Governance

Votre équipe compte des perfectionnistes ? C’est tout sauf un cadeau !

Dans un article de synthèse bien utile, la Harvard Business Review résume 40 années de recherches consacrées aux perfectionnistes dans le monde du travail. Conclusion : les aspects négatifs sont plus importants qu’on ne le pensait. Les collaborateurs pointilleux ne sont généralement pas plus performants que leurs collègues et sont notamment plus sujets au burn-out. Or, ils sont de plus en plus nombreux. « Savoir comment réagir avec les perfectionnistes est devenu une priorité pour les managers. »

The Pros and Cons of Perfectionism, According to Research (Harvard Business Review)

Trop peu de spécialistes IT ? Cherchez ailleurs !

En cas de pénurie importante, il faut oser sortir des sentiers battus. En collaboration avec le VDAB, le Forem et Actiris, SAP entend former quelque 1000 profils non-IT, dont des étudiants et des demandeurs d’emploi, pour en faire des consultants IT. La formation s’étale sur 50 jours ouvrables et garantit aux participants un travail bien rémunéré.

SAP entend combler l'écart numérique avec les sans-emploi et les... étudiants en histoire de l'art (Datanews)

Les cadres moyens épuisés par les réorganisations

La majorité des cadres moyens belges qualifient leur travail de « très complexe ». Raison principale invoquée : trop de réorganisations. C’est ce qui ressort d’une enquête intéressante réalisée à la demande de TriFinance. Les middle managers épinglent également d’autres points sensibles : la complexité de la structure de leur entreprise, l’absence de définition quant aux processus et le trop grand nombre de réunions et de reportings. Les employés sont également nombreux à se sentir submergés.

Les cadres moyens se plaignent de la complexité de leur travail (HRSquare)

Research : Belgisch middenkader kreunt onder complexiteit van werk (TriFinance, résumé en néerlandais, avec graphiques)

Une structure horizontale synonyme de travailleurs plus satisfaits (TriFinance, résumé sous un autre angle)

Pleins feux sur les frais de déplacement domicile-lieu de travail

Le non-respect des règles complexes qui régissent le remboursement (partiel) des frais de déplacement domicile-lieu de travail peut avoir des conséquences non négligeables pour l’employeur. Vous vous demandez si votre entreprise est en règle ? Le mini-cours publié par Group S à l’attention du monde RH vous rafraîchira la mémoire.

Obligation d’intervenir dans les frais de déplacement domicile-lieu de travail : un employeur averti en vaut deux (Group S)

Logement, chauffage et électricité gratuits

Le nouveau coefficient d’indexation appliqué pour calculer l’avantage de toute nature résultant de la mise à disposition gratuite d’un logement a été publié. Les nouveaux montants concernant l’avantage que constitue la prise en charge par l’employeur des frais de chauffage et d’électricité sont également connus.

Mise à disposition d’un logement : coefficient d’indexation du revenu cadastral 2019 (Partena Professional)

Prise en charge des frais de chauffage et d’électricité : montants 2019 (Group S)

Équilibre travail/vie privée : les jobs les plus attractifs affichent de piètres scores

Randstad publie une étude intéressante sur l’attractivité des professions. Voici le top 5 des métiers les plus attractifs : ingénieur, pharmacien, médecin, architecte et ingénieur logiciel. Paradoxalement, ces professions affichent de piètres scores en termes d’équilibre entre travail et vie de famille. La rémunération reste de toute évidence un critère essentiel. Parmi les jobs les moins attractifs, citons celui de collaborateur de call center, de concierge, de serveur et de gardien de prison. Le métier de chauffeur de taxi arrive quant à lui bon dernier du classement.

Le métier d’ingénieur reste le plus attractif (Randstad, résumé de l’étude, avec graphiques)

L’attractivité des professions en Belgique (Randstad, étude complète, pdf, 60 pages, téléchargement direct et gratuit)

Pas d’obligation supplémentaire en matière de formation au sein de la CP n° 200

La loi Peeters impose 5 jours de formation par an et par équivalent temps plein, mais ne fixe pas de calendrier contraignant quant au respect de cette obligation. Au sein de la commission paritaire n° 200, les employeurs et les syndicats avaient convenu de prendre les mesures nécessaires dans le courant de l’année 2018. Les négociations n’ayant toutefois pas abouti, il a été décidé de prolonger d’un an la CCT antérieure. Les modalités restent provisoirement inchangées pour les 400.000 employés concernés et leurs employeurs. En 2019, les employés ont par conséquent toujours droit à 2 jours de formation.

Une nouvelle CCT « Formation » pour un an en CP n° 200 (Securex)

CP 200 : n’oubliez pas d’enregistrer votre plan de formation (Acerta)

Le rôle de parent peut également expliquer le burn-out

La cause d’un burn-out ne réside pas que dans l’environnement de travail. L’explication se trouve parfois en dehors de l’entreprise : une nouvelle étude réalisée par la MC en collaboration avec l’UCLouvain révèle qu’au minimum 100.000 femmes et 50.000 hommes sont totalement épuisés par leur rôle de parent et finissent par craquer.

5 à 8% des parents en burn-out parental (L'Echo)

Augmentation du coût salarial en cas d’octroi d’avantages étrangers

Lorsque (certains de) vos collaborateurs se voient accorder des avantages par une maison mère étrangère - tels que des options sur actions -, vous serez redevable de cotisations ONSS supplémentaires ainsi que d’un pécule de vacances plus élevé. Par ailleurs, le précompte professionnel sera probablement augmenté dès le 1er mars 2019. Partena Professional publie une mise à jour à ce sujet.

Avantages accordés par une société étrangère aux travailleurs d’une succursale belge : rappel et mise à jour (Partena Professional)

Rapport concernant l’écart salarial : la date butoir approche !

Si votre entreprise occupe en moyenne 50 travailleurs ou plus et qu’elle a clôturé l’exercice comptable précédent le 31 décembre, vous avez jusque fin mars 2019 pour établir le rapport concernant l’écart salarial et en discuter au sein du conseil d’entreprise ou de la délégation syndicale. Le rapport doit être transmis aux participants 15 jours avant l’assemblée au cours de laquelle il sera examiné.

La lutte contre l'écart salarial : le rapport d'analyse de la structure de la rémunération (Acerta)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.