Real Time News
for Human Resources Governance

Les forfaits pour voyages à l’étranger restent inchangés

Pour 2019, le SPF Finance a décidé de ne pas adapter la liste des pays et des indemnités forfaitaires journalières de séjour correspondantes pour les voyages de service de courte ou longue durée à l’étranger. Ces indemnités constituent un remboursement non imposable de frais propres à l’employeur pour autant que les montants fixés soient appliqués.

Les indemnités de séjour pour les voyages d’affaires à l’étranger restent inchangées en 2019 (Partena Professional)

 

Travailleurs et employeurs évitent plus que jamais le changement

Les travailleurs belges n’ont jamais été aussi peu intéressés par un nouvel emploi ; environ la moitié d’entre eux ne se sont même jamais vu attribuer une nouvelle fonction au sein de leur entreprise. Les employeurs, quant à eux, recrutent et sélectionnent, plus que par le passé, sur la base de l’expérience et des compétences alors que pratiquement tout le monde s’accorde à dire qu’il faut aujourd’hui donner la priorité au potentiel.

1 Belge occupé sur 4 n’est pas intéressé par un nouvel emploi (Acerta, communiqué de presse détaillé avec graphiques)

Exonération pour passif social : davantage d’informations requises

Pour bénéficier de l’exonération « passif social », l’employeur devra introduire chaque année une liste nominative de ses travailleurs via Belcotax-on-web. Les informations à fournir pour chaque travailleur viennent d’être étendues par AR. Il n’est toutefois pas encore possible d’introduire cette liste. Partena Professional fait le point de la situation.

Exonération fiscale pour passif social : listes nominatives (Partena Professional)

Très peu de starters se lancent pour des raisons financières

Les trois principales raisons de se lancer comme indépendant ?  Être son propre patron, faire ce que l’on veut et tirer davantage de satisfaction de son travail. Une minorité de personnes se lancent comme indépendants pour des raisons financières. Tel est ce que révèlent les résultats d’un sondage réalisé par Liantis. En d’autres termes, les employeurs pourraient facilement retenir quelques bons éléments en leur octroyant davantage de liberté. Constat étonnant : bien que les indépendants travaillent généralement de longues heures pour gagner peu, la décision de se lancer dans l’entrepreneuriat est généralement bien accueillie par l’entourage.

Seule une personne sur dix démarre une carrière d’indépendant pour gagner davantage (Liantis)

Des dizaines d’accords sectoriels en peu de temps

Employeurs et syndicats ont conclu un accord social pour la période du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2020 inclus dans bon nombre de secteurs. Ils se sont, pour ce faire, basés sur l’accord interprofessionnel et l’augmentation maximale de la masse salariale de l’entreprise fixée à 1,1 % par le gouvernement.

Pour plus d’informations concernant les accords sectoriels, consultez les Infoflashes de Partena Professional.

Une commune instaure la semaine des 4 jours pour les 55 ans et plus

Après une longue préparation, la commune bruxelloise de Saint-Josse-Ten-Noode instaure la semaine de travail des quatre jours, sans perte de salaire, pour les agents contractuels et statutaires âgés de 55 ans et plus travaillant à temps plein. Cette mesure concernera 120 des 600 travailleurs de la commune et s’accompagnera, si nécessaire, d’une embauche compensatoire. Elle entrera en vigueur le 1er janvier 2020 et coûtera à la commune 700.000 euros par an. Le bourgmestre, Emir Kir (PS) espère étendre, à terme, ce dispositif à l’ensemble du personnel.

Saint-Josse: la semaine des 4 jours avec embauche compensatoire instaurée en janvier 2020 (rtbf)

La Cour du travail n’accepte pas le non-renouvellement d’aménagements raisonnables

La commune d’Éghezée a également été lourdement condamnée en appel pour discrimination fondée sur le handicap. L’administration communale avait mis fin aux aménagements raisonnables du temps de travail accordés à une collaboratrice souffrant d’une  maladie musculaire. La Cour du travail a ordonné la réinstauration des aménagements raisonnables et une indemnisation correspondant à six mois de rémunération brute, soit 44.000 euros.

Cour du travail de Liège, 14 juin 2019 (Unia)

Nouveau en octobre : le congé de proximité

Dès le 1er octobre, un nouveau congé thématique pourra être demandé : le congé de proximité. Pour chaque personne nécessitant des soins, les travailleurs à temps plein reconnus comme aidants proches pourront soit s’absenter du travail durant un mois soit réduire leurs prestations de moitié ou d’un cinquième pendant deux mois. Pour les travailleurs à temps partiel, seule la première option sera d’application. Une allocation sera versée par l’ONEM.

Nouveau congé thématique pour les travailleurs à partir du 1er octobre 2019 : le congé pour soins de proximité (Ella / SD Worx)

Jusqu’à un mois de repos compensatoire pour les ouvriers du bâtiment

Les ouvriers de la construction (commission paritaire 124) peuvent désormais prendre leurs jours de repos compensatoire dans les 12 mois et non plus dans les 6 mois. Le dépassement du temps de travail autorisé est passé de 1 heure à 1,5 heure par jour. Sur une période de 24 semaines, un ouvrier de la construction peut donc, en théorie, gagner un bon mois de « vacances » supplémentaire - à supposer, bien sûr, que le volume de travail soit tel qu’il justifie la prestation des 180 heures supplémentaires autorisées et que le patron accepte sa demande.

Un projet d'accord sectoriel pour la commission paritaire 124 (construction) (Partena Professional)

Le montant de la retenue ONSS change pour certains prépensionnés

09/07/2019

Si vous avez occupé des travailleurs à présent prépensionnés, vous devez vérifier si certains d’entre eux perçoivent une allocation de chômage minimum. Il est préférable que vous vous basiez sur une attestation demandée auprès de leur organisme de paiement. Les allocations de chômage minimums ont en effet été revues à la hausse au 1er juillet 2019. Cette augmentation a un impact sur la retenue ONSS. Le complément d’entreprise reste quant à lui inchangé.

Chômeurs avec complément d'entreprise ayant perçu une allocation de chômage minimum : conséquences possibles pour l'ancien employeur (EasyPay Group)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.