Real Time News
for Human Resources Governance

Attention : le congé sans solde réduit la durée des vacances annuelles

Le congé sans solde peut avoir des conséquences dont le collaborateur n’est pas totalement conscient. Le montant de sa prime de fin d’année peut, par exemple, être moins élevé. Mais surtout : le collaborateur qui prend beaucoup de congés sans solde crée un cercle vicieux. L’année suivante, il aura en effet droit à moins de jours de congé légaux et devra peut-être à nouveau demander des congés sans solde et ainsi de suite.

Congé sans solde : quels sont les droits et obligations ?
(Partena Professional)

Allocation de fin de carrière maintenue pour certains travailleurs

Depuis cette année, le crédit-temps de fin de carrière avec allocation n’est possible qu’à partir de 60 ans. Un récent AR instaure deux exceptions à cette règle générale. Elles visent les travailleurs qui avaient déjà accédé à ce type d’emploi de fin de carrière en 2014, ou même avant, alors qu’ils n’avaient que 55 ans ou moins. Pour pouvoir bénéficier de cette mesure de faveur, les travailleurs concernés doivent introduire une nouvelle demande.

Le crédit-temps de fin de carrière avec allocations toujours possible avant 60 ans
(Group S)

Tout ce que vous devez savoir sur le Congé de formation flamand

Toutes les modalités relatives au Congé de formation flamand (Vlaams Opleidingsverlof (VOV)) sont désormais connues. Il remplacera le congé-éducation payé dès le 1er septembre 2019. Le VOV est réservé aux travailleurs occupés en Région flamande même s’ils résident à Bruxelles et en Wallonie. Les travailleurs à temps plein auront droit à 125 heures d’absence rémunérées. La formation devra être axée sur le marché de l’emploi et la carrière. Il ne reste plus qu’à attendre la « plate-forme numérique des formations flamandes » prévue pour mai.

Le congé de formation flamand peut entrer en vigueur : toutes les règles sont là
(Securex)

Informations détaillées sur Vlaams opleidingsverlof (VOV) (Werk.be, site officiel du gouvernement flamand)

Indemnité pour les pères indépendants qui interrompent leur activité

Les indépendants qui s’octroient un congé de paternité peuvent prétendre à une indemnité de maximum 808 euros pour les enfants nés à partir du 1er mai 2019. Celle-ci est accordée en cas de cohabitation tant légale que de fait. L’interruption de l’activité professionnelle sera-t-elle contrôlée ? Si oui, comment ? La situation n’est pas claire.

Le congé de paternité pour les indépendants annoncé pour le 1er mai 2019
(Securex)

Quels sont les horaires autorisés en cas d’interruption de carrière ?

Les travailleurs qui prennent un crédit-temps ou bénéficient d’un congé thématique ne peuvent plus prester d’heures supplémentaires. Cette interdiction vise également les heures supplémentaires volontaires. L’ONEM revient donc sur sa position. Il restreint aussi les possibilités de prester des heures complémentaires. Partena expose avec beaucoup de clarté la réglementation très complexe en la matière.

Mon travailleur est en crédit-temps ou en congé thématique : quel impact sur son temps de travail ?
(Partena Professional)

Lire aussi :

Crédit-temps et congés thématiques : l'ONEM intensifie les contrôles (HR Alert, 26 février 2019, avec liens vers feuille d'info et check-list de l'ONEM)

Crédit-temps et congés thématiques : l’ONEM intensifie les contrôles

Mieux vaut ne pas prendre trop de libertés par rapport aux régimes de travail pendant un crédit-temps ou des congés thématiques. Les inspecteurs de l’ONEM procèderont à des contrôles. Dans un souci de clarté, l’ONEM a mis en ligne deux documents à ce sujet : une check-list et une feuille d’info.

Respect du régime de travail pendant une interruption de carrière (ordinaire / congés thématiques) / crédit-temps (feuille info de l'ONEM)

Interruption de carrière (check-list RVA)

Moins de crédit-temps en 2018, mais plus de demandes

Le gouvernement a pour politique de décourager la prise de crédit-temps et y est parvenu dans une certaine mesure. Mais ce régime reste populaire. Dans une note interne, l’ONEM constate que, malgré une allocation plus faible, le nombre de demandes a affiché un pic en 2018, et en particulier durant le mois de décembre. En revanche, de plus en plus de travailleurs ont recours au congé parental.

Le crédit-temps au plus bas depuis 10 ans (L'Echo)

Simuler une maladie n’est pas toujours nécessaire, mais le collaborateur l’ignore

Avez-vous déjà remarqué que les jeunes collaborateurs sont plus souvent malades ? Ce constat s’explique (en partie) par le fait qu’ils sont plus nombreux à se porter pâles sans raison. 8 % des travailleurs se sont déjà déclarés malades sans l’être et 4 % ont même invoqué ce motif plus d’une fois. Les raisons avancées étaient souvent injustifiées. « Les travailleurs ne sont sans doute pas suffisamment informés des possibilités légales pour remédier à une absence injustifiée. »

1 travailleur belge sur 8 s’est déjà porté malade sans l’être
(Securex)

Grève : pensez au télétravail

Quid si, demain 13 février, l’un de vos collaborateurs a des problèmes pour faire garder son enfant et ne peut se présenter au travail ? Le droit du travail prévoit, en théorie, 6 solutions. Dans la pratique, la plupart de ces options ne s’appliquent toutefois pas en cas de grève annoncée. La solution la plus simple est le télétravail occasionnel.

Les enfants de vos travailleurs ne peuvent pas aller à l’école le 13 février prochain. Quelles solutions envisager en tant qu’employeur ?
(Acerta)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.