Real Time News
for Human Resources Governance

Les autres actualités du jour

Un chômeur pourra conserver une partie de son allocation s’il occupe un emploi en pénurie (rtbf info)

Les négociations salariales ne sont pas une formalité pour les employeurs (Indeed)

Pas de ruée vers les vacances pour l'instant (SD Worx)

Un congé de paternité/coparentalité obligatoire pour qu’il devienne enfin la norme (Ligue des Familles)

Jobbonus op komst (Soconsult.be, en NL): le "jobbonus" est une prime de maximum 600 euros par an, accordée automatiquement aux habitants de la Région flamande qui gagnent moins de 2500 euros bruts. La date d'entrée en vigueur n'est pas encore fixée

Saut d'index à nouveau sur la table

Face à l'inflation galopante, les organisations patronales tirent une fois de plus la sonnette d'alarme: il faut freiner l'augmentation des salaires pour préserver la compétitivité des entreprises. Du côté flamand, le Voka propose un saut d'index de 3 % assorti d'une prime de 500 euros nets pour chaque travailleur.

L'indexation automatique des salaires intenable pour neuf entrepreneurs sur dix (La Libre)

Les patrons flamands (Voka) veulent un saut d'index en échange d'une prime de 500 euros nets (rtbf info)

Fini le chômage corona / Ukraine

Il existe un accord au sein du gouvernement fédéral pour ne pas reconduire le système simplifié de chômage temporaire pour cause de force majeure, créé au début de la pandémie et prolongé lorsque la guerre a éclaté en Ukraine. C'est ce qu'écrit De Tijd. À partir du 1er juin, la définition stricte de la force majeure s'appliquera donc à nouveau.

Tijdelijke werkloosheid corona verdwijnt (De Tijd, accès restreint)

Lire également : Chômage temporaire à partir du 1er juillet 2022 - Soyez prêt ! (Attentia)

Les autres actualités du jour

Nouvelle convention de sécurité sociale entre la Belgique et le Maroc (SD Worx)

Simulez l'impact d'un job d'indépendant sur le montant de votre pension sur mypension.be (Inasti)

Transposition de la directive européenne sur les conditions de travail transparentes et prévisibles (Attentia) : l'avant-projet de loi prévoit entre autres le droit pour tout travailleur ayant au moins six mois d'ancienneté de demander une forme d’emploi offrant des conditions de travail plus prévisibles et plus sûres et l'obligation pour l'employeur de donner une réponse écrite motivée

Mesures prolongées pour les soins et l'enseignement

Deux autres mesures corona pour les soins et l'éducation sont prolongées jusqu'à la fin juin 2022. Les heures prestées par des étudiants ne sont pas déduites de leur contingent annuel. Les travailleurs sont autorisés à suspendre temporairement leur crédit-temps ou leur congé thématique pour une occupation auprès d’un autre employeur à condition que cet autre employeur relève des secteurs des soins ou de l’enseignement. Partena Professional donne les détails.

Soins et enseignement: prolongation jusqu’au 30 juin 2022 du recours illimité à des étudiants... (Partena Professional)

Covid-19 : prolongation des mesures pour les interruptions de carrière dans les secteurs des soins et de l’enseignement (Partena Professional)

Lire également : Mise à disposition autorisée dans les soins et l’enseignement (HR Alert, 12 mai 2022)

Mise à disposition autorisée dans les soins et l’enseignement

À titre d'exception aux règles relatives au travail intérimaire, et jusqu'à la fin du mois de juin, les employeurs du secteur privé sont autorisés à mettre à disposition leurs propres collaborateurs auprès d'organisations des secteurs des soins et de l'éducation. Cette mesure est destinée à aider ces organisations à faire face à l'impact de la pandémie. Partena Professional explique les conditions et les modalités.

Covid-19 : mise à disposition dans les secteurs des soins et de l’enseignement du 1er avril au 30 juin 2022 (Partena Professional)

Lire également :

Covid-19 : CDD successifs dans les secteurs des soins et de l’enseignement du 1er avril au 30 juin 2022 (Partena Professional)

Prolongation d'un certain nombre de mesures dans le secteur des soins et dans l'enseignement - mesures corona (socialsecurity.be)

Une hausse sans précédent des coûts salariaux se profile

La guerre de Poutine va frapper durement les employeurs belges. La Banque nationale estime qu'en deux ans les coûts salariaux horaires augmenteront de 10%. En trois ans, même de 13%. Sans précédent, dit la Banque. La FEB attend des "actions préventives urgentes". La question est de savoir si, et le cas échéant comment, le gouvernement interviendra dans l'indexation automatique des salaires.

L'étude de la BNB le confirme : l'inflation et l'indexation menacent la compétitivité (FEB)

Guerre en Ukraine: mise à jour des projections macroéconomiques... (Banque nationale de Belgique, pdf, 9 pages)

Force majeure "inondations" : update

Vous n'avez plus que jusqu'au jeudi 31 mars 2022 pour recourir au chômage temporaire pour les salariés qui avaient été durement touchés par les inondations de juillet 2021. Par contre, si votre entreprise elle-même avait été si gravement touchée que les activités normales restent perturbées, vous pouvez toujours faire appel au chômage temporaire pour cause de force majeure"conditions climatiques exceptionnelles". Des conditions modifiées s'appliqueront à partir du 1er avril 2022.

Chômage temporaire suite aux inondations de juillet 2021 : règles à partir du 1er avril 2022 (Partena Professional)

E24 Chômage temporaire - force majeure (ONEM, feuille info pour employeurs, voir pages 6 et 7 pour les nouvelles conditions)

Le stress et les TMS en tête des priorités

Le ministre fédéral du travail Dermagne a lancé un plan visant à améliorer le bien-être des travailleurs. Les risques psychosociaux et les troubles musculo-squelettiques (TMS) gagnent en importance. Le plan y répond, sans perdre de vue les accidents du travail "classiques". Au cours des cinq prochaines années, une attention accrue sera également accordée au télétravail et à la réintégration des travailleurs en incapacité.

Plan d'action national pour améliorer le bien-être des travailleurs... (SPF Emploi, pdf, 24 pages)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.