Real Time News
for Human Resources Governance

Le nouveau navetteur transporte un vélo pliable dans son coffre

En 2018, davantage de travailleurs ont choisi de manière plus réfléchie leur mode de déplacement pour se rendre au travail. La combinaison la plus populaire est celle de la voiture et du vélo. Certains navetteurs y ont recours quotidiennement : après avoir parcouru la majeure partie du trajet en voiture, ils sortent leur vélo (pliable) du coffre. D’autres combinent ou non ces moyens de transport en fonction des circonstances : s’il fait sec et qu’ils ne doivent pas passer par la crèche, ils enfourchent leur vélo. En 2018, plus d’un travailleur sur 10 (11,1 %) a privilégié cette combinaison pour effectuer les déplacements domicile-lieu de travail.

Baromètre mobilité d’Acerta : la popularité de la voiture de société stagne, au profit du vélo (Fleet.be)

Travail occasionnel : 200 jours de prestation dans le secteur des pompes funèbres

Encore un nouveau statut ! À partir du 1er avril 2019, les employeurs du secteur des pompes funèbres pourront officiellement engager des travailleurs occasionnels en renfort. Ceux-ci pourront prester 200 jours (ou 800 heures) par an. C’est presque un mi-temps. Selon Liantis, ces limites ne sont toutefois pas enregistrées par l’ONSS. Les pensionnés occupés en tant que travailleurs occasionnels ne sont quant à eux soumis à aucune limite.

Nouveau statut pour les travailleurs occasionnels dans le secteur des pompes funèbres
(Liantis)

#MeToo enferme Cupidon dans un carcan

14/02/2019

Depuis la campagne #MeToo, le nombre d’entreprises ayant édicté un code de comportement sur les relations amoureuses entre collaborateurs a doublé. Dans 4 entreprises sur 10, lorsque les collègues amoureux travaillent dans le même département, l’un d’eux est déplacé dans une autre équipe. Comme toujours, la communication interne laisse parfois à désirer : près de la moitié des travailleurs ignore si leur employeur a mis en place une politique en matière de relations amoureuses sur le lieu de travail.

Flirt entre collègues ? Près de la moitié* des travailleurs n'y trouvent rien à redire
(Tempo-Team)

Simuler une maladie n’est pas toujours nécessaire, mais le collaborateur l’ignore

Avez-vous déjà remarqué que les jeunes collaborateurs sont plus souvent malades ? Ce constat s’explique (en partie) par le fait qu’ils sont plus nombreux à se porter pâles sans raison. 8 % des travailleurs se sont déjà déclarés malades sans l’être et 4 % ont même invoqué ce motif plus d’une fois. Les raisons avancées étaient souvent injustifiées. « Les travailleurs ne sont sans doute pas suffisamment informés des possibilités légales pour remédier à une absence injustifiée. »

1 travailleur belge sur 8 s’est déjà porté malade sans l’être
(Securex)

Comment prévoir une fin de carrière adoucie à titre individuel ?

Les travailleurs de 58 ans et plus qui souhaitent alléger leur charge de travail et conserver une occupation d’au moins 4/5e peuvent désormais prévoir une « fin de carrière adoucie » par le biais d’une convention individuelle écrite. Plus nécessaire de conclure une CCT ou de modifier le règlement de travail. Group S décrit en détail les conditions à remplir. Pour autant qu’elles soient réunies, l’employeur peut atténuer ou compenser intégralement l’éventuelle perte de salaire net via le versement d’une indemnité exonérée de cotisations ONSS.

Fin de carrière adoucie: désormais possible par convention individuelle
(Group S)

Instauration des frais professionnels forfaitaires pour les indépendants

14/02/2019

À partir de l’exercice d’imposition 2019, les indépendants peuvent décider de ne plus prouver leurs frais professionnels dans le détail et de recourir à un forfait. Le montant maximum de ce forfait est identique à celui appliqué pour les travailleurs salariés ; il a été fixé à 4.720 euros pour l’exercice d’imposition 2019. Si le montant des frais réels généralement prouvés est  proche de ce dernier, nous vous conseillons de consulter votre fiscaliste.

Circulaire 2019/C/15 concernant l’introduction des frais professionnels forfaitaires sur les bénéfices

Recruter : aussi simple que swiper sur Tinder ?

C’est la Saint-Valentin ! L’occasion donc de lorgner les technologies type Tinder destinées à trouver les candidats idéaux pour les employeurs. Jetons un coup d’œil sur le site français FocusRH. La question qu’il convient de se poser avant tout est la suivante : algorithmes et gestion des ressources humaines peuvent-ils vraiment fait bon ménage ?

Algorithmes et ressources humaines peuvent-ils faire bon ménage? (FocusRH)

Un panneau digital « Ne pas déranger » pour lutter contre le burn-out

Il est surprenant qu’il faille recourir à la haute technologie pour des problèmes dont la solution relève du bon sens. Mais, apparemment, ce besoin existe et ouvrira peut-être un nouveau créneau. Speakap, un réseau social interne à l’entreprise développé par l’entrepreneur néerlandais Patrick van der Mijl, introduit un « Ne pas déranger » pour le moins réfléchi. Plus nécessaire d’invoquer la législation relative au droit à la déconnexion ! Grâce à cette application, les collaborateurs peuvent paramétrer, de diverses manières, dans quelle mesure ils souhaitent être joignables. Cette solution est censée les aider à s’accorder des moments de repos mental et permet, par conséquent, de prévenir le burn-out.

Productnieuws: nieuwe Niet Storen feature moedigt "offline gaan" aan (Speakap-blogpost)

Speakap Encourages Frontline Employees to Disconnect and Cut down on Stress with ‘Do Not Disturb’ Feature (AIthority)

 

Trouvez LE défi pour garder vos talents

Les talents motivés seront moins vite tentés d’aller voir ailleurs. Dès lors qu’une entreprise compte quelque 200 collaborateurs, le département RH a beaucoup de mal à suivre chaque membre du personnel. Qu’à cela ne tienne, il existe bien entendu une application pour cela. La scale-up gantoise Intuo propose un logiciel qui vérifie dans quelle mesure des fonctions vacantes peuvent convenir à des collaborateurs individuels. SD Worx compte désormais parmi les clients de cette entreprise en pleine croissance. Le fournisseur de services RH va proposer les outils Intuo à ses clients.

SD Worx conclut un partenariat avec intuo (SD Worx)

L’IA pour mesurer ce qui motive un collaborateur

Attuned a développé un outil comme il en existe de plus en plus dans le monde RH. Il combine aspects de la psychologie du travail et technologies de l’information, telles que l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique. L’entreprise japonaise prétend mesurer ce qui motive un collaborateur sur la base d’un questionnaire. Après avoir répondu à 55 questions, ce dernier obtient un score pour onze dimensions. Cet outil fournit des indications utiles pour la politique de rétention. Il permet également de déceler les motivations des candidats et d’éviter ainsi des recrutements inadaptés.

Attuned

A Japanese startup created a 55-question test that uses AI to pinpoint exactly what makes employees tick, and companies are paying thousands to use it (Business Insider)

Grève : pensez au télétravail

Quid si, demain 13 février, l’un de vos collaborateurs a des problèmes pour faire garder son enfant et ne peut se présenter au travail ? Le droit du travail prévoit, en théorie, 6 solutions. Dans la pratique, la plupart de ces options ne s’appliquent toutefois pas en cas de grève annoncée. La solution la plus simple est le télétravail occasionnel.

Les enfants de vos travailleurs ne peuvent pas aller à l’école le 13 février prochain. Quelles solutions envisager en tant qu’employeur ?
(Acerta)

Devenir employeur n’est pas compliqué et dope la marge bénéficiaire

Avis aux 760.000 entreprises unipersonnelles du pays : engager un premier travailleur n’est pas aussi compliqué et risqué qu’on ne le pense et améliore la marge bénéficiaire, la solvabilité et les chances de survie de l’entreprise. Tel est ce que révèle une enquête de suivi minutieuse réalisée par Partena Professional auprès de quelque 1000 indépendants devenus employeurs en 2016.

Le recrutement d‘un premier employé propulse le chiffre d’affaires (+44%) et la marge bénéficiaire (+63%) (Partena Professional)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.