Real Time News
for Human Resources Governance

Le contre-préavis donné par un conseiller en prévention ne met pas automatiquement fin à l’indemnité de protection

Le conseiller en prévention licencié alors que l’employeur n’a pas respecté la procédure visant à garantir la protection de son indépendance conserve son droit à l’indemnité de protection prévue par la loi, et ce même s’il notifie un contre-préavis. Telle est la conclusion de la Cour de cassation. En revanche, le droit à une indemnité compensatoire de préavis pour cause de délai de préavis insuffisant disparaît en cas de contre-préavis.

Texte intégral de l’arrêt N° S.13.0034.N du 10 décembre 2018 (pdf, 17 pages, téléchargement direct)

Un scan mesurant la diversité au sein de l’organisation

La Vlerick Business School a élaboré en collaboration avec le partenaire de recherche KliQ un « scan inclusion » axé sur les responsables RH. Cet outil permet de mesurer la maturité d’une organisation en termes de diversité et sera mis à  gratuitement à disposition entre mai et septembre. Des toolkits ont également été développés. Les explications sont disponibles en néerlandais et en anglais.

Inclusie? Een kwestie van gezond verstand (Vlerick Business School)

Inclusion? A matter of common sense (Vlerick Business School)

 

Comment les RH peuvent-elles réagir à la sensibilité accrue au harcèlement ?

Tel qu’il ressort d’un sondage représentatif, les travailleurs n’ont jamais été aussi nombreux à évoquer des cas de harcèlement moral et sexuel ainsi que des agressions. Cette situation ne donne toutefois pas lieu à une augmentation parallèle du nombre de demandes d’intervention et de plaintes officielles. Mais il en résulte parfois un mécontentement à l’égard du chef direct parce qu’il « ne fait rien pour remédier à la situation ». Eva Praet (Securex): « Une surveillance, des conseils et un soutien de la part des managers sont essentiels. »

Les travailleurs belges, de plus en plus sensibles au comportement abusif au travail (Securex, présentation détaillée des résultats de l’enquête)

Plutôt payer 32.000 euros que d’investir dans de nouvelles compétences

Si les secteurs en avaient décidé autrement, ils disposeraient actuellement de fonds importants pour augmenter l’employabilité d’un travailleur licencié sur 10. Combien ? Acerta en a chiffré le montant à 32.000 euros par travailleur concerné. Mais ils préfèrent verser l’argent. La loi relative au statut unique reste lettre morte au même titre que la sanction qui y est prévue. « Une occasion manquée », écrit Dirk Wijns, collaborateur chez Acerta Consult.
Les statistiques lui donnent raison : le SPF Emploi signale en effet à présent que la politique en vigueur ne parvient pas à améliorer l’activation des chômeurs.

Un travailleur sur dix perçoit une indemnité de rupture de contrat pendant une période de plus de 30 semaines (Acerta)

Le marché du travail belge en 230 tableaux: un marché du travail à deux vitesses (SPF Emploi)

Attestations crédit-temps disponibles en ligne

Les collaborateurs qui souhaitent bénéficier d’un crédit-temps doivent prouver à leur employeur qu’ils y ont droit. L’attestation peut désormais être téléchargée via Break@Work, le site internet public, très visité, consacré à toutes les formes d’interruption de carrière. Le demandeur reçoit l’attestation au format pdf dans son e-box.

Nouveau: demande d’attestation pour une interruption de carrière ou un crédit-temps via Break@Work (Onem)

Break@Work

Priorité pour les RH : « learnability »

Exceller dans le recrutement et la gestion de collaborateurs présentant une capacité d’apprentissage et d’adaptation très développée s’impose comme la priorité numéro un pour les RH. Telle est la conclusion d’une enquête internationale réalisée par ManpowerGroup auprès de 19.000 employeurs. Ce constat s’explique par la nécessité pour les entreprises de gérer en les changements.

ManpowerGroup présente 15 nouvelles tendances du monde du travail (le Human Age) (ManpowerGroup, avec graphique)
(ManpowerGroup, avec graphique)

Les nouvelles voitures en leasing coûtent plus cher

Selon L’Echo, le coût mensuel d’une nouvelle voiture en leasing a augmenté de 2 à 4 %. Le motif principal de cette hausse réside dans le fait qu’à l’issue du contrat, les sociétés de leasing ont du mal à se débarrasser de leurs voitures diesel sur le marché de seconde main. Sans compter que le marché de seconde main est de toute façon saturé. Cette situation s’explique notamment par la mise en place des plans cafétéria.

Le leasing des voitures diesel devenu plus cher (L'Echo)

Les directions d'entreprises insatisfaites de la qualité de l’analyse des données RH

76 % des entreprises prévoient d’investir dans la technologie RH. Pas moins de 68 % accorderont la priorité à un système d’analyse de données. Interrogés sur le motif de ces investissements, les professionnels RH invoquent l’insatisfaction de leur direction quant aux prestations RH actuelles lorsqu’il s’agit de réaliser une analyse pertinente et dès lors utile des données concernant le personnel. Signalons aussi que la direction n’est que rarement satisfaite de l’approche de l’onboarding.

La moitié des professionnels des RH croient que direction et conseil d’administration sont insatisfaits de l'analyse des données RH (SD Worx)

Échec des négociations salariales, appel à la grève

La concertation entre patrons et syndicats visant à aboutir à une nouvelle norme salariale a capoté. Les syndicats ont même annoncé une grève générale pour le 13 février. La chambre va probablement trancher mais ce ne sera que tard dans le mois de février. Situation plutôt embarrassante pour les employeurs qui disposent de moyens pour motiver leurs collaborateurs. Peut-être faut-il à nouveau se tourner vers la prime bénéficiaire qui ne relève pas de la notion de rémunération ?

Grève nationale le 13 février (L'Echo)

Prime bénéficiaire : nouvelles règles de calcul au prorata (HR Alert, 13 décembre 2019)

Prime bénéficiaire: documents types (LegalSmart)

 

Précisions concernant le congé parental d’accueil et le congé d’adoption

La réglementation relative au congé parental d’accueil et au congé d’adoption était source de confusion et d’insécurité juridique. La loi portant des dispositions diverses en matière sociale publiée la semaine dernière apporte (ou est du moins censée apporter) des clarifications concernant la procédure, les conditions, la durée, l’indemnité et la protection contre le licenciement.

Nouveau en 2019 : le congé parental d’accueil est entré en vigueur (Partena Professional)

Nouveau en 2019 : le congé d’adoption est adapté (Partena Professional)

L’impôt sur le logement gratuit multiplié par deux

La Moniteur est à ce point illisible que même les spécialistes ont du mal à suivre. Mi-janvier, nous nous étions penchés sur le nouveau mode de calcul de l’ATN résultant de la mise à disposition gratuite d’un logement. Apparemment, personne n’avait remarqué la publication, deux semaines auparavant, d’un AR doublant purement et simplement la valeur de cet avantage imposable. Messieurs les Ministres, nous sommes en 2019 - les moyens de communication modernes, cela vous dit quelque chose ?

Avantage de toute nature logement "fois 2"
(Securex)

Lire aussi : ATN logement gratuit identique pour tous (HR Alert, 15 janvier 2019)

Suppression définitive de 3 mesures d’aide

22/01/2019

En Région flamande et en Région de Bruxelles-Capitale, les anciennes réductions groupe-cible fédérales pour les jeunes, les demandeurs d’emploi de longue durée et les travailleurs licenciés dans le cadre d’une restructuration ne sont plus octroyées depuis le début de cette année. Elles sont également appelées à disparaître en Région wallonne et en Communauté germanophone. Ces mesures seront-elles remplacées ? Partena Professional se penche sur la nouvelle situation.

Fin définitive en Flandre et à Bruxelles de trois mesures d’aide qui, initialement, étaient une compétence fédérale
(Partena Professional)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.