Real Time News
for Human Resources Governance

Nouveaux documents types pour le bonus salarial

Des changements concernant les avantages non récurrents liés aux résultats entreront en vigueur dès le 1er janvier 2019. Les modèles standard (convention collective de travail et acte d’adhésion) ont été adaptés en ce sens. Les modifications d’objectifs et de niveaux ne pourront désormais porter que sur une période de référence future. Avant, les textes pouvaient donner lieu à des interprétations.

Avantages non récurrents liés aux résultats : nouvelle règle et nouveaux modèles (Group S)

CCT n° 90/3 du 27.11.2018 (CNT, des modèles y sont prévus en annexe, téléchargement direct, 19 p.)

ONSS : indépendants fraîchement pensionnés, attention

14/12/2018

À partir du 2 janvier 2019, les indépendants qui partiront à la pension ne pourront plus renoncer aux régularisations de leurs cotisations sociales pour les trois dernières années d’activité. Par conséquent, l’indépendant qui aura versé des cotisations provisoires peu élevées au cours de cette période sera peut-être contraint de payer des suppléments alors qu’il devra vivre d’une pension d’indépendant.

Plus de possibilité de renonciation aux régularisations après le départ à la retraite à partir de 2019 (Securex)

N’oubliez pas d’organiser une concertation sur la déconnexion

Une journée de travail sans fin ? Au taquet même durant les week-ends ou les vacances ? Mauvais plan ! C’est pourquoi la loi Peeters impose une nouvelle obligation aux employeurs soumis à la loi sur les CCT : organiser à intervalles réguliers au sein du Comité pour la Prévention et la Protection du travail une concertation concernant la fameuse « déconnexion digitale ». Attentia vous rafraîchit la mémoire.

Avez-vous déjà mis la déconnexion au travail à l'agenda de votre CPPT ? (Attentia)

Prime bénéficiaire : nouvelles règles de calcul au prorata

Les primes bénéficiaires dont le montant dépend des prestations de travail fournies seront désormais calculées différemment. Les nouvelles règles récemment approuvées par la Chambre mettent fin à toute ambiguïté. Elles précisent en outre les exclusions ainsi que les conditions pouvant être retenues. Attention toutefois si l’exercice coïncide avec l’année civile. La nouvelle méthode sera déjà d’application pour les primes accordées début 2019 sur le bénéfice réalisé en 2018. Pour plus de précisions et des exemples concrets, lire l’article publié par Partena Professional.

La prime bénéficiaire : tenez compte de la nouvelle méthode de calcul au prorata (Partena Professional)

ESCO : liste multilingue recensant des milliers de professions, d’aptitudes et de compétences

La possibilité de parcourir des listes de professions, d’aptitudes et de compétences généralement admises s’avérera précieuse pour de plus en plus d’employeurs, de sociétés de services RH et de fournisseurs de logiciels RH. L’établissement de ces listes implique un travail absolument colossal. La Commission européenne l’a accompli ! Qui plus est, cette liste est disponible en 28 langues. Cette banque de données dynamique, dénommée ESCO, recense quelque 3.000 professions (avec un profil pour chacune), plus de 13.000 (!) compétences et près de 5.000 qualifications.

Voir le site portail d’ESCO (sélectionnez votre langue dans le menu déroulant en haut à droite)

Quel sera en 2019 le revenu d’appoint autorisé pour un pensionné ?

13/12/2018

En 2019, un pensionné de moins de 65 ans ne pouvant pas justifier d’une carrière de 45 ans pourra percevoir un revenu d’appoint de 8.172 à 23.784 euros bruts en sus de sa pension. Le montant exact dépendra des conditions remplies. Pour les indépendants ou les travailleurs mixtes (salariés/indépendants), les plafonds seront moins élevés, mais ce seront les revenus nets qui seront pris en compte. Les montants maximums varieront entre 6.538 et 19.027 euros. Des sanctions sont prévues en cas de dépassement.

Travail autorisé des pensionnés : montants pour l’année 2019 (Group S)

Pleins feux sur la mobilité

12/12/2018

Cher membre HR Alert, plus que jamais la mobilité fait partie des thèmes RH. Les solutions que vous privilégiez ont un impact sur l’employer branding, le recrutement et la sélection, la rémunération, la productivité, la rétention, l’équilibre travail-vie de famille, etc. C’est pourquoi nous publierons désormais toutes les 4 semaines une lettre d’information sur ce sujet. Bonne lecture !
L’équipe d’HR Alert

En route vers Mobility-as-a-Service

12/12/2018

La solution Mobility-as-a-Service (en abrégé MaaS) gagne peu à peu du terrain. Tout ce dont le collaborateur a besoin est un smartphone avec la/les bonne(s) appli(s). Et bien entendu, les Rh ont un rôle à jouer dans le choix de ces dernières. Cela peut faire partie d'une approche plus globale encore. Un bureau d’ingénieurs propose un exemple concret. Aux collaborateurs, il suffit de tapoter sur le petit écran pour voir apparaître les différents moyens d’atteindre une destination. Les tickets pour les transports en commun et pour les vélos et voitures partagées sont ainsi à portée de doigts.

Sweco lance une politique de mobilité avant-gardiste (communiqué de presse)

Faites appel à un coach mobilité

Les employeurs situés à proximité du ring de Bruxelles ne connaissent que trop bien les inconvénients d’être implanté dans une zone difficile d’accès. En outre, des aménagements routiers sont prévus dans cette zone pour un budget de 3 milliards. L’occasion idéale d’œuvrer à la mise en place d’un modal shift. Le gouvernement flamand engagera deux coaches afin d’aider les entreprises dans ce processus. Les coaches analyseront la situation concrète, formuleront des recommandations et accompagneront l’exécution du projet.

Mobiliteitscoaches helpen bedrijven bij modal shift (communiqué du ministre Ben Weyts, en NL)

Des solutions dans votre main

12/12/2018

Les applis mobilité poussent comme des champignons. Et celles qui existaient déjà, évoluent.

Joyn Joyn : initialement lancée à Bruxelles. Planifie les trajets sur la base de données en temps réel. Intègre notamment métro, tram, bus, train, taxis, voitures de location, voitures partagées, voitures de location électriques, Uber, vélos, scooters électriques et inclut un service permettant de trouver un emplacement de parking.

Carte de carburant Belgium : une carte de carburant qui évolue avec son temps. Elle vous permet de localiser non seulement 1.400 stations-service (22.000 en Europe) mais aussi 3.600 bornes de chargement pour voitures électriques (72.000 en Europe). Vous pouvez aussi l’utiliser pour payer notamment les péages. Elle intègre en outre des services B2B comme la télématique, la facturation, le reporting, etc.

Whim : solution finlandaise, actuellement lancée à Anvers après Helsinki et Birmingham. Planificateur de trajets qui propose des solutions et permet d’acheter des tickets pour les transports en commun, de réserver des vélos partagés, des voitures de location et des taxis. Le paiement se fait par trajet ou sur la base de forfaits. La Ville d’Anvers octroie aux personnes qui se défont de leur voiture une réduction de 20 euros par mois sur la formule abonnement Whim Everyday qui coûte normalement 55 euros.

Licenciement pendant un congé de maladie : 48.000 euros de dommages et intérêts

Le tribunal du travail a condamné une entreprise pharmaceutique au paiement de 48.000 euros de dommages et intérêts pour comportement discriminatoire. L’entreprise en question avait licencié une travailleuse en congé de maladie sans avoir démontré à suffisance l’existence d’un motif autre que son absence pour cause de maladie. La travailleuse ne s’est toutefois vu accorder aucune indemnité d’éviction dès lors que les délégués médicaux ne sont pas considérés comme des représentants de commerce. Ce jugement très détaillé mérite d’être lu.

Arbeidsrechtbank Antwerpen, 21 november 2018 (jugement, pdf, 23 blz., téléchargement direct du site deUnia)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.