Real Time News
for Human Resources Governance

27,1 % des travailleurs fument, situation problématique pour la construction et les transports

Selon Idewe, l’année dernière, un peu plus d’un quart des travailleurs belges (27 %) fumaient. Bien que la tendance soit à la baisse, l’évolution est très lente. Les jeunes fument plus que les personnes âgées. Il est toutefois frappant de constater que la consommation de tabac est en augmentation dans deux secteurs importants. Le pourcentage de fumeurs est en effet de 41,5 % pour la construction et de 40 % pour le secteur des transports.

Plus d’un quart (27,1 %) des travailleurs fument (Idewe, communiqué de presse)

Assez travaillé, une pause fika s’impose

Les pauses déjeuner deviennent de plus en plus courtes. Plus d’un Belge actif sur trois passent leur pause de midi à surfer sur Internet ou sur les réseaux sociaux et ne parviennent donc pas à se détendre. L’assureur NN plaide en faveur de la fika. Ce concept fait un carton en Suède : profiter d’une pause autour d’une tasse de café pour discuter de manière informelle avec ses collègues.

Assez travaillé, une pause Fika s’impose ! (belgesheureux.be)

36 % des Belges passent leur pause-déjeuner devant un écran (belgesheureux.be)

Isabelle Hoebrechts à propos de l’importance des pauses (belgesheureux.be)

N’oubliez pas d’organiser une concertation sur la déconnexion

Une journée de travail sans fin ? Au taquet même durant les week-ends ou les vacances ? Mauvais plan ! C’est pourquoi la loi Peeters impose une nouvelle obligation aux employeurs soumis à la loi sur les CCT : organiser à intervalles réguliers au sein du Comité pour la Prévention et la Protection du travail une concertation concernant la fameuse « déconnexion digitale ». Attentia vous rafraîchit la mémoire.

Avez-vous déjà mis la déconnexion au travail à l'agenda de votre CPPT ? (Attentia)

Les RH ont les clés en main pour rendre les collaborateurs plus heureux au travail

La satisfaction par rapport au travail contribue au bonheur général, cela va de soi. Mais à quel point ? Selon l’Enquête nationale du Bonheur, le niveau de cette satisfaction a un impact très important. Il représente en moyenne 18 % de notre bonheur. Pour les indépendants, l’influence du travail peut même être chiffrée à 32 %. Le niveau de satisfaction des travailleurs peut être rehaussé. Les RH peuvent donc contribuer à rendre les collaborateurs plus heureux (et par conséquent, plus productifs). Le professeur Annemans, spécialiste belge en la matière, nous explique comment.

Le professeur Annemans nous parle du lien entre bonheur et travail (belgesheureux.be)

Peu de supérieurs hiérarchiques repèrent à temps les signaux de stress et de burn-out

Dans une enquête menée par Mensura, 65 % des entreprises déclarent que les supérieurs hiérarchiques devraient être à même de reconnaître à temps les signaux d’affections mentales comme le stress et le burn-out. Mais dans la pratique, il semble que peu de supérieurs hiérarchiques y soient formés. Les problèmes mentaux font encore l’objet d’un tabou : les supérieurs hiérarchiques ne veulent pas s’immiscer dans ce qu’ils considèrent comme privé.

Protection de la santé mentale des travailleurs : une lacune fréquente dans les politiques de prévention (Mensura)

Modalités du congé pour raison impérieuse dans votre politique RH

Les travailleurs ont le droit de prendre 10 jours de « congé pour raison impérieuse » en cas de maladie, d’accident ou d’hospitalisation d’un enfant. En tant qu’employeur, vous ne pouvez pas vous y opposer mais n’êtes pas légalement obligé de payer ces jours d’absence. Vous avez toutefois la possibilité, via votre politique du personnel, de rémunérer certains jours ou d’étendre ce droit à 15 jours, par exemple. Plus de détails dans un article publié par Acerta.

Allo patron? mon enfant est malade ! (Acerta)

Lire également : Petit chômage et congé pour raisons impérieuses : quoi, quand et comment (Acerta)

« Faites le plein de lumière naturelle durant la pause de midi »

Se rendre au travail et en revenir alors qu’il fait sombre, passer la journée dans un bureau, et bientôt ce pénible changement d’heure : l’hiver augmente le risque de stress et tend à perturber le rythme du sommeil. Dans un article intéressant d’Attentia, vous pourrez lire comment vous armer contre cette « agression » du corps. Un conseil : prenez l’air durant la pause de midi, un petit quart d’heure peut déjà faire des miracles.

L’automne et l’heure d’hiver, agents de stress (Attentia)

Bientôt (et peut-être pour la dernière fois) le passage à l'heure d'hiver  (EasyPay Group)

Semaine de 30 heures sans perte de salaire

Femma instaure, à titre expérimental, pour ses 60 collaborateurs la semaine de 30 heures sans perte de salaire. Ce régime de travail équivaut à 43 jours de congé supplémentaires. Cette expérience qui durera 1 an a été minutieusement préparée et sera encadrée par des scientifiques. Femma, une organisation du mouvement ouvrier chrétien flamand, plaide pour une réduction généralisée de la semaine de travail.

Femma experimenteert met 30-urige werkweek (De Standaard)

Les collègues distraient plus que le bruit

De nouvelles études révèlent, assez étonnamment, que nous nous concentrons mieux dans le brouhaha d’un coffee shop que dans le silence complet. En quoi est-ce si difficile de travailler dans un bureau paysager ? Ce serait dû non pas au bruit, mais à la distraction. Lorsque des collègues discutent, nous avons inconsciemment tendance à tendre l’oreille. Et eux hésitent moins à nous interrompre.

Why You Can Focus in a Coffee Shop but Not in Your Open Office (HBR- Harvard Business Review, avec liens supplémentaires)

Un questionnaire pour évaluer les nuisances liées au bruit dans les open-space (Attentia)

Le télétravail plus productif s’il est régulier

Pour autant que le contexte soit favorable, vos employés seront plus productifs si vous les laissez travailler chez eux suffisamment souvent et de façon régulière. Voilà ce que conclut Securex d’un sondage effectué auprès de plus de 900 travailleurs. De plus, les employeurs qui permettent le télétravail verront très probablement diminuer le nombre d'arrêts pour cause de maladie.

9 employés sur 10 sont plus productifs et efficaces à la maison qu'au bureau (Securex)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.