Real Time News
for Human Resources Governance

Ce sont surtout les chefs qui cèdent à Cupidon

Par rapport à il y a 4 ans, peut-être aussi à cause de #MeToo, les salariés belges sont moins enclins à flirter, à s'embrasser ou à partager les draps avec un(e) collègue. Le nombre d'entreprises ayant un code de conduite et/ou une personne de confiance autour de ce thème a augmenté de manière significative. Il est frappant que, par rapport aux employés ordinaires, proportionnellement deux fois plus de cadres et d'employeurs indiquent qu'ils ont ou ont eu des contacts intimes avec quelqu'un au travail.

Saint-Valentin : plus de 1 travailleur sur 2 opposé aux relations amoureuses avec les dirigeants (Tempo-Team)

Lire également :

Votre équipe compte-t-elle déjà une personne de confiance ? (Partena Professional)

#MeToo enferme Cupidon dans un carcan (HR Alert, 14 février 2019)

S'enregistrer à la newsletter

HR Alert vous fournit l'essentiel de l'actualité RH en Belgique !

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.