Real Time News
for Human Resources Governance

Le congé parental de plus en plus une affaire d'hommes

Cette année, pas loin de 35 % de tous les congés parentaux sont pris par le père. Il y a deux ans, ce chiffre était de 31 %. Les hommes de plus de 42 ans prennent désormais plus de la moitié de l'ensemble du congé parental. Mais plus le niveau d'éducation est élevé, plus la probabilité qu'un père reste à la maison pendant un certain temps pour s'occuper d'un enfant est faible.

34,57% des congés parentaux sont pris par des hommes en 2021 (Partena Professional)

Travailler à la maison jusqu'à la rentrée

À partir du 1er juillet, le télétravail ne sera plus obligatoire, mais "fortement recommandé". Group S constate que de nombreux employeurs ne sont pas désireux de convoquer tout le monde au bureau immédiatement. Ils ne le feraient qu'après les vacances d'été. Même les moments de retour, qui sont déjà autorisés aujourd'hui, sont parfois reportés.

Pas de retour au bureau avant la rentrée pour la plupart des entreprises belges (La Libre)

Avantages extralégaux peu connus de la plupart des employeurs

Acerta réalise désormais, avec des partenaires, une nouvelle étude périodique de type "baromètre". Elle se concentre sur les PME jusqu'à 100 travailleurs. La première édition offre d'emblée une demi-douzaine d'enseignements intéressants. L'un d'entre eux est que pas moins de 88% de ces PME n'ont personne à bord pour s'occuper à plein temps des RH. Les PME ignorent souvent tout des avantages extralégaux budgétairement neutres.

La moitié des PME souhaitent recruter du personnel supplémentaire dans les six prochains mois (Acerta)

Les autres actualités du jour

Coronavirus: obligations au travail (selon l’AM du 28 octobre 2020) (SPF Emploi) : réponses détaillées à 10 questions vues sous l'angle du droit du travail

Travailler à des moments différents, une tendance viable? (Références) : le travail asynchrone, ça peut marcher, à condition que l'employeur communique clairement et sereinement ses attentes et sa vision

Wout van Aert condamné par le Tribunal du Travail: une indemnité de 662.000 euros à payer (7sur7)

IKEA Belgique prépare les réfugiés au marché du travail (Ikea)

Le foot au boulot : quelle tactique pour les employeurs ?

Ce soir, la fête du football européen commence. Un tel tournoi soulève inévitablement des questions pour les employeurs. Partena Pofessional donne les réponses. En phase de groupe les Diables Rouges jouent en dehors des heures de bureau. Espérons qu'après le 21 juin, ils mettront les entreprises à l'arrêt...

Regarder un match de la Belgique durant les heures de travail : autorisé ou pas ? (Partena Professional)

Lire également : UEFA.com, Fixtures & results : l'outil "Add to calendar", en haut à gauche sur la page web, permet d'inclure les dates et heures des matches dans votre agenda Google, Microsoft (Outlook) ou Apple. Très pratique...

Une guerre des talents inédite fait rage

Selon le dernier Baromètre de ManpowerGroup, pas moins de 83 % (sic) des employeurs ont du mal à trouver des candidats à l’emploi à la fois capables et possédant les "soft skills" souhaités. La crise corona et la numérisation accélérée ont mis la pression sur les compétences. Dans le même temps, alors que la crise touche à sa fin, les gens cherchent des occasions de se développer, de stimuler leur carrière ou de trouver un meilleur équilibre dans leur vie.

Le rythme des embauches va continuer à se renforcer pendant l’été… (ManpowerGroup)

Foulards : un jugement convainc la STIB à préférer la neutralite "inclusive"

Fin mai, le tribunal du travail a reconnu la STIB coupable de discrimination fondée sur le sexe et sur les convictions religieuses. La société de transport bruxelloise avait refusé à deux reprises la candidature d'une femme musulmane portant le foulard, bien qu’elle répondait aux exigences. Après un débat houleux, dans lequel la politique s'est mêlée, le comité de gestion de la STIB a décidé de ne pas faire appel.

La STIB n'ira pas en appel du jugement du tribunal du travail dans une affaire de discrimination (rtbf info)

Nouvelles règles corona : auto-tests et test-coachs

Avec le feu vert du médecin du travail, certaines entreprises sont désormais autorisées à acheter des auto-tests corona en pharmacie. L’administration de ces tests est strictement réglementée. Sur décision du médecin du travail, l'employeur peut désormais désigner un "test-coach". Cette personne, de préférence infirmière ou similaire, aura un large éventail de tâches et deviendra le point de contact pour tout ce qui concerne le covid-19 sur le lieu de travail.

Autotests en entreprise : le médecin du travail détermine et coordonne la stratégie de test (Idewe)

COVID-19 : le rôle du test-coach est approuvé (Attentia)

Salaire minimum de 1.700 euros, flexibilité corona généralisée

Les patrons et les syndicats ont dégagé un accord sur les dossiers sensibles. Le salaire minimum sera relevé à 1700 euros dès avril 2022. L'âge de la prépension ne sera pas abaissé sous 60 ans. Des crédits-temps de fin de carrière seront possibles à partir de 55 ans. Les heures supplémentaires corona, rebaptisées heures supplémentaires de relance, sont élargies à toutes les entreprises et ce jusque fin 2022. L'harmonisation des pensions complémentaires pour les ouvriers et les employés est fixée à 2030.

Accord interprofessionnel 2021-2022: syndicats et employeurs ont trouvé un compromis (Le Soir)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.