Real Time News
for Human Resources Governance

Pause d’été

19/07/2019

HR Alert prend quelques semaines de congé.

Nous vous donnons rendez-vous la semaine du 19 août.

Merci pour votre fidélité.

L’équipe d’HR Alert

ps : n'hésitez pas à envoyer notre lettre d'information ou l'adresse Web www.hralert.be à des collègues qui ne connaissent peut-être pas encore HR Alert.

Les steps, monoroues et hoverboards pourront bientôt être payés au moyen d’éco-chèques

Les steps, monoroues et hoverbords, pourvus ou non d’un moteur électrique, figurent désormais sur la liste des produits et services que les travailleurs peuvent acquérir au moyen de leurs éco-chèques. Un accord a été conclu à ce sujet au sein du Conseil national du Travail. La mesure entrera en vigueur le 1er septembre 2019. Apparemment, certains commerçants acceptent déjà ces éco-chèques comme moyen de paiement.

Communiqué de presse du CNT (pdf, téléchargement direct)

Afflux discret d’Indiens

Ce ne sont pas les Marocains, les Turcs, les Polonais ou les Roumains qui viennent en tête de liste des ressortissants étrangers travaillant en Belgique. À l’exception des Polonais qui occupent la 6e place, ces nationalités ne figurent pas dans le top 10. Le top 3 comprend les Français, les Néerlandais et - surprise - les Indiens, généralement discrets, qui sont 15 fois plus nombreux qu’il y a 4 ans. Dans le top 3 des employeurs occupant du personnel non belge, on retrouve d’ailleurs en troisième place une entreprise basée en Inde. L’emploi de travailleurs étrangers a quadruplé en 4 ans.

L’emploi de travailleurs de nationalité étrangère a pratiquement quadruplé en quatre ans en Belgique (SD Worx)

Chez Orange (149.000 travailleurs), les femmes gagneront bientôt autant que les hommes

La multinationale Orange s’engage formellement à concrétiser l’égalité (salariale) entre hommes et femmes. Le calendrier peut varier d’un pays à l’autre, mais la date butoir est fixée à 2025. Orange occupe 149.000 travailleurs.

Orange signe un accord mondial sur l'égalité femmes-hommes (La Libre)

Lire aussi : Lutte contre l’écart salarial entre hommes et femmes : rapport d’analyse à établir pour 2017-2018 (Partena Professional)

État des lieux des avantages extralégaux

Une étude consacrée à 11 avantages extralégaux, réalisée à la demande du SPF Sécurité sociale, nous fournit une véritable mine d’informations (lien de téléchargement ci-dessous). Elle révèle clairement que les pratiques en la matière varient en fonction du secteur et du genre. Les femmes en bénéficient nettement moins. Les avantages extralégaux creusent donc davantage encore l’écart salarial.

Quelques chiffres :

  • la valeur des titres-repas octroyés chaque année est de 2 milliards d’euros, soit le double de la valeur de l’avantage « voiture salaire »
  • les travailleurs qui bénéficient de warrants - 1 salarié sur 20 dans le secteur privé - ont beaucoup de chance : la valeur moyenne de cet avantage s’élève à plus de 13.300 euros.


Étude sur les rémunérations alternatives : de grandes différences selon le sexe, l'âge, la taille de l’entreprise et le secteur d'activité (SPF Sécurité sociale)

SD Worx studie REMUN 2019 (rapport d’étude complet, pdf, 103 pages, téléchargement direct, en néerlandais)

 

Guerre des talents : une entreprise familiale lance sa propre école technique

Une entreprise familiale spécialisée dans l’entretien et la réparation d’installations techniques crée sa propre école et y investit 1 million d’euros. La raison en est simple : les candidats qualifiés se font rares, car l’enseignement technique n’a pas les moyens d’acquérir les équipements modernes qui sont utilisés à l’heure actuelle. L’entreprise Geysen, située à Westerlo, compte elle-même 75 postes vacants.

Face à la pénurie de main-d’œuvre, une entreprise flamande ouvre son propre centre de formation (Le Soir)

Le droit de grève belge : les patrons chinois de Volvo ont du mal à comprendre

Le tribunal du travail a déclaré Volvo Cars Gand coupable de discrimination syndicale. Le constructeur automobile a été condamné à payer à 4 ouvriers une demi-année de rémunération. Considérés par Volvo comme les instigateurs d’une interruption de travail spontanée à laquelle avaient participé 150 ouvriers, ces 4 travailleurs avaient été licenciés. Le tribunal a refusé de les voir comme des « têtes brûlées ». Détail piquant : les militants visaient à améliorer la qualité du travail fourni. Aujourd’hui, le constructeur Volvo n’est plus suédois mais chinois.


Volvo Gand condamné pour licenciement injustifié de grévistes (La Libre)

 

Les forfaits pour voyages à l’étranger restent inchangés

Pour 2019, le SPF Finance a décidé de ne pas adapter la liste des pays et des indemnités forfaitaires journalières de séjour correspondantes pour les voyages de service de courte ou longue durée à l’étranger. Ces indemnités constituent un remboursement non imposable de frais propres à l’employeur pour autant que les montants fixés soient appliqués.

Les indemnités de séjour pour les voyages d’affaires à l’étranger restent inchangées en 2019 (Partena Professional)

 

Travailleurs et employeurs évitent plus que jamais le changement

Les travailleurs belges n’ont jamais été aussi peu intéressés par un nouvel emploi ; environ la moitié d’entre eux ne se sont même jamais vu attribuer une nouvelle fonction au sein de leur entreprise. Les employeurs, quant à eux, recrutent et sélectionnent, plus que par le passé, sur la base de l’expérience et des compétences alors que pratiquement tout le monde s’accorde à dire qu’il faut aujourd’hui donner la priorité au potentiel.

1 Belge occupé sur 4 n’est pas intéressé par un nouvel emploi (Acerta, communiqué de presse détaillé avec graphiques)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.