Real Time News
for Human Resources Governance

Les écocheques paient le nouveau vélo

Au cours des quatre premiers mois de la crise corona, 5,8 millions d'écochèques ont été utilisés pour s'offir un vélo. En argent, cela représente une augmentation de 1,2 million d'euros par rapport aux mêmes mois en 2019. Le deux-roues se hisse au quatrième rang des catégories de produits achetés avec les écochèques.

54% des bénéficiaires sont plus attentifs aux enjeux écologiques grâce aux écochèques (VIA, communiqué de presse, pdf, 2 pages, téléchargement direct)

ATN voiture de société : hausse probable

La moyenne des émissions de CO2 de toutes les voitures vendues en Belgique depuis le 1er janvier est inférieure à celle de l'année dernière. Le diesel revient, l'essence fait marche arrière et les hybrides ont conquis près de 9 % du marché. Les utilisateurs d'une voiture de société verront donc très probablement leur Avantage Toute Nature augmenter en 2021, et donc aussi l'impôt qu'ils doivent payer sur cet avantage.

Voici pourquoi votre ATN pourrait bien repartir (légèrement) à la hausse en 2021 (Fleet.be)

6 employeurs sur 10 se tournent vers la multimobilité

En raison des mesures liées à la pandémie, 6 entreprises sur 10 prévoient de modifier leur politique de mobilité. Ils envisagent de passer de la voiture de société vers le budget de mobilité et l'introduction de la multimobilité. Il existe une demande pour des applications de gestion en ligne qui facilitent ce changement.

Les entreprises adaptent leur politique de mobilité en raison de la Covid-19 (KBC Lease, communiqué de presse, pdf, 2 pages, téléchargement direct)

Mobilité des travailleurs : surfez sur la vague d'innovations

La semaine européenne annuelle de la mobilité a notamment pour but de faire réfléchir les employeurs et les salariés aux alternatives à la voiture. Cela se traduit, entre autres, par la Journée sans voiture qui aura lieu demain jeudi. Pour les responsables des ressources humaines, la question de la mobilité est devenue une vraie priorité. La crise a renforcé les tendances existantes. Pour savoir dans quelle mesure tout cela est pertinent pour votre propre entreprise, participez au webinaire gratuit de HR Alert, ce jeudi 24 septembre. Il reste quelques places.

HR Mobility Day

Lire également :

Baisse historique du nombre de voitures en Belgique (Statbel)

La Semaine de la Mobilité en Wallonie

Semaine de la mobilité et dimanche sans voiture 2020 (Bruxelles)

La navette autonome pour votre personnel arrive

Olli, c'est le nom de la première navette autonome autorisée à circuler sur la voie publique belge. Evidemment, ce minibus est entièrement électrique. Olli fait l'aller-retour entre l'hôpital Maria Middelares à Gand et un arrêt de tram et de bus, une distance de 600 mètres. Pour l'instant, un "chauffeur" (qui ne touche à rien) est à bord, la loi belge n'autorisant pas encore une conduite totalement autonome. Selon le fabricant américain d'Olli, il y aura bientôt d'autres de ces véhicules en Belgique.

Olli

Zelfrijdende shuttlebus maakt debuut in Gent (De Tijd)

Plus d'absentéisme dû aux accidents de vélo

En quatre ans, le nombre d'accidents de vélo ou de deux-roues non motorisés sur la route du travail a augmenté de 35 %. L'absence moyenne qui en résulte est passée de 3,7 à 6,4 jours. Les victimes tombent principalement à l'heure de pointe du matin pendant les mois sombres. Une analyse de l'assureur AXA pour la période 2016-2019 le montre. Depuis lors, la popularité des deux-roues motorisés a encore augmenté ; les accidents dans cette catégorie sont en hausse.

L’impact de la nouvelle mobilité sur les accidents du travail (AXA, dossier avec tableaux et graphiques, pdf, 8 pages, téléchargement direct)

Voitures de société par abonnement

Pourquoi ne pas s'"abonner" à une voiture de société ? Ou à une camionette ? En Allemagne, cette formule devient assez connue. Evidemment, tout se passe en ligne et en quelques clics de souris. L'employeur paie un montant fixe par mois selon le modèle choisi, généralement entre 400 et 800 euros. À l'exception du carburant, tout est inclus. Les durées minimales sont courtes, parfois 1 mois. Autoabos.org compare 19 acteurs. Voici quelques exemples :

Faaren

Cluno

Like2Drive

ViveLaCar

7 minutes pour démarrer votre nouvelle politique de mobilité

Vous savez qu'il est temps d'adapter votre politique de mobilité aux nombreux nouveaux développements, mais vous ne savez pas par où commencer ? Essayez le Skipr Mobility assessment. C'est gratuit et ne vous oblige à rien. En quelques minutes (7, dans notre cas), vous répondez aux questions. Après quoi, les experts de Skipr formuleront des recommandations qui correspondent à vos priorités. C'est quasiment du sur mesure. Vous recevrez le rapport par e-mail. Si vous le souhaitez, un expert vous appellera pour donner des explications.

Skipr Mobility assessment

Voitures autonomes : la Belgique n'est pas prête

Le cabinet de conseil KPMG calcule un indice qui résume à quel point un pays est prêt pour acceuillir les voitures autonomes. Sur 30 pays étudiés, la Belgique se classe 21e, juste après la Chine. La ville-État de Singapour est en pole position. Les Pays-Bas se classent au deuxième rang grâce à un réseau routier bien entretenu, un grand nombre de stations de chargement et une réglementation adaptée. L'Allemagne est 14ème et la France 19ème. Quatre pays scandinaves se retrouvent dans le top 10.

2020 Autonomous Vehicles Readiness Index (KPMG, pdf, 70 pages, téléchargement direct)

Déplacements : sauf (peut-être) les embouteillages, tout reviendra à la normale

La percée du télétravail pourrait réduire de 8 % le nombre de déplacements domicile-travail. Cela aurait "un impact non négligeable" sur le trafic aux heures de pointe. Pour le reste, il est probable que les habitudes de déplacement des Belges ne changeront guère à l'ère post-corona. Il est loin d'être certain que les gens se rendront plus souvent au travail en vélo. Ce sont quelques-unes des conclusions d'une étude réalisée par le SPF Mobilité.

BeMob : Impact du COVID-19 sur les habitudes de mobilité des Belges (SPF Mobilité)

Lire également : Les Belges découvrent le télétravail : 75% souhaitent continuer à travailler à domicile plus souvent, même après la crise de Covid-19 (Hays Belgium)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.