Real Time News
for Human Resources Governance

Les faits pèsent plus lourd que ce qui est écrit sur le C4

Attendre que le travailleur revienne de son congé de maladie avant de lui notifier son licenciement, ou ne pas mentionner la maladie dans la motivation, ne suffit pas pour échapper à la loi anti-discrimination. Group S analyse un arrêt de la Cour du travail de Bruxelles.

Licencier un travailleur en maladie ? Un employeur averti en vaut deux ! (Group S)

Lire également : Tribunal du Travail de Bruxelles, 11 janvier 2021 (jugement, pdf, 11 pages) : après une agression à l'arme blanche et deux épisodes d'incapacité de travail qui s'ensuivirent, une caissière avait été licenciée pour motif qu'elle "ne convient plus". L'employeur est condamné pour discrimination fondée sur l'état de santé

S'enregistrer à la newsletter

HR Alert vous fournit l'essentiel de l'actualité RH en Belgique !

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.