Real Time News
for Human Resources Governance

Les parents plébiscitent le télétravail

Le télétravail n'est accessible qu'à une minorité de 35% des parents. Mais pour pas moins de 83% de ceux qui peuvent y recourir, il augmente le bien-être au travail. Pour 42%, il diminue le stress lié à la gestion quotidienne des enfants et de la maison. Ce sont surtout les mères qui combinent télétravail et tâches ménagères.

Baromètre des parents 2022 (Ligue des Familles, pdf, 68 pages)

Les autres actualités du jour

Augmentation de l’indemnité de bureau au 1er décembre 2022 (Partena Professional) : Le montant maximum du forfait accepté par l’ONSS en tant que remboursement de frais  - non assujetti aux cotisations ONSS – s’élèvera à  145,81 euros par mois à partir du 1er décembre 2022. Actuellement, le forfait s’élève à 142,95 euros par mois

Diminution et report du paiement des cotisations patronales de sécurité sociale en 2023 (SD Worx) : sur la base des informations disponibles, SD Worx explique comment fonctionneront les mesures annoncées sur les cotisations patronales. Utile dans le cadre de l'élaboration du budget du personnel 2023

Publication de l’accord sur l’emploi : règles spécifiques à la relation de travail des travailleurs de plateforme (SD Worx)

Le télétravail permet de travailler quand on ne se sent pas bien

Jusque récemment, pour un travailleur malade il existait une seule alternative au fait de rester à la maison : l'absentéisme rose (ou présentéisme). Aller au bureau avec un gros rhume, par exemple. Le télétravail a créé une échelle plus nuancée de comportements. La technologie offre de nouvelles possibilités pour faire son travail de manière responsable, même quand on ne se sent pas à 100 %. C'est ce que montre une étude de Tempo-Team en collaboration avec le professeur Anja Van den Broeck (KU Leuven).

Plus d'un collaborateur malade sur trois continue de travailler (Tempo-Team)

Le télétravailleur pouvait refuser Big Brother

Vouloir suivre à l'aide de sa webcam un travailleur à domicile pendant toute la journée de travail ? C'est disproportionné et contraire au droit européen. Licencier pour motif grave le télétravailleur qui refuse cette surveillance est injustifié. C'est ce qu'a jugé un tribunal néerlandais. L'employeur était une société américaine. Elle a fermé son bureau aux Pays-Bas le jour du verdict.

Rechter: thuiswerker onterecht ontslagen voor weigeren cameratoezicht (Security.nl) : analyse par un avocat spécialisé)

Le jugement dans affaire 10072897 AZ VERZ 22-61 (en NL)

Les autres actualités du jour

UCM sonne l’alerte (Union des Classes moyennes) : la situation à laquelle font face trop d’entrepreneurs, de commerçants, d’artisans, de chefs de PME et de titulaires de professions libérales "est intenable, et les mesures sur la table ne suffisent pas"

Télétravail et coupe du monde de football : nos conseils tactiques (Securex) : deux exemples de clauses que vous pourriez ajouter à votre politique en matière de télétravail

L'affaiblissement de l'activité intérimaire en septembre reflète les turbulences économiques (Federgon)

Réforme du régime spécial d'imposition pour les cadres et chercheurs étrangers : mise à jour (Group S) : aperçu très complet et détaillé, comparable à un mini-cours de 16 pages au format A4

Les citoyens de Belgique portent un regard plutôt négatif sur la migration, sauf si elle est motivée par le travail (Randstad)

Le temps plein en 4 jours intéresse les jeunes

Trois jeunes sur quatre attendent de leur employeur qu'il propose des horaires flexibles et six jeunes sur dix qu'il autorise le télétravail. Pas moins de 75% des jeunes sont intéressés par la possibilité d'effectuer une semaine de travail à temps plein sur 4 jours.

Dans leur recherche d’emploi, les jeunes veulent de la flexibilité et des possibilités d’apprentissage (FEB)

Télétravail : un ressenti qui varie

Les salariés ne ressentent pas tous le travail à domicile de la même manière. Certains gardent un bon lien avec leurs collègues, d'autres non. Certains aspirent à plus de contacts avec les collègues, d'autres non. Mais seul un sur cinq désirerait plus de contacts avec son manager.

La moitié des télétravailleurs se sentent connectés à leurs collègues - Mais un sur trois ne l’est pas (SD Worx)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.