Real Time News
for Human Resources Governance

Trop peu de spécialistes IT ? Cherchez ailleurs !

En cas de pénurie importante, il faut oser sortir des sentiers battus. En collaboration avec le VDAB, le Forem et Actiris, SAP entend former quelque 1000 profils non-IT, dont des étudiants et des demandeurs d’emploi, pour en faire des consultants IT. La formation s’étale sur 50 jours ouvrables et garantit aux participants un travail bien rémunéré.

SAP entend combler l'écart numérique avec les sans-emploi et les... étudiants en histoire de l'art (Datanews)

Attestations crédit-temps disponibles en ligne

Les collaborateurs qui souhaitent bénéficier d’un crédit-temps doivent prouver à leur employeur qu’ils y ont droit. L’attestation peut désormais être téléchargée via Break@Work, le site internet public, très visité, consacré à toutes les formes d’interruption de carrière. Le demandeur reçoit l’attestation au format pdf dans son e-box.

Nouveau: demande d’attestation pour une interruption de carrière ou un crédit-temps via Break@Work (Onem)

Break@Work

Les directions d'entreprises insatisfaites de la qualité de l’analyse des données RH

76 % des entreprises prévoient d’investir dans la technologie RH. Pas moins de 68 % accorderont la priorité à un système d’analyse de données. Interrogés sur le motif de ces investissements, les professionnels RH invoquent l’insatisfaction de leur direction quant aux prestations RH actuelles lorsqu’il s’agit de réaliser une analyse pertinente et dès lors utile des données concernant le personnel. Signalons aussi que la direction n’est que rarement satisfaite de l’approche de l’onboarding.

La moitié des professionnels des RH croient que direction et conseil d’administration sont insatisfaits de l'analyse des données RH (SD Worx)

« Après le battage, d’énormes progrès »

La surmédiatisation règne. Mais qu’on ne se méprenne pas : l’intelligence artificielle accroîtra considérablement la productivité, les prestations et le bien-être de vos collaborateurs. Telles sont les prévisions de Josh Bersin. Si vous aimez lire en anglais, prenez le temps pour absorber l'analyse de ce leader d’opinion RH américain.

AI In HR: A Real Killer App (Forbes)

Assez travaillé, une pause fika s’impose

Les pauses déjeuner deviennent de plus en plus courtes. Plus d’un Belge actif sur trois passent leur pause de midi à surfer sur Internet ou sur les réseaux sociaux et ne parviennent donc pas à se détendre. L’assureur NN plaide en faveur de la fika. Ce concept fait un carton en Suède : profiter d’une pause autour d’une tasse de café pour discuter de manière informelle avec ses collègues.

Assez travaillé, une pause Fika s’impose ! (belgesheureux.be)

36 % des Belges passent leur pause-déjeuner devant un écran (belgesheureux.be)

Isabelle Hoebrechts à propos de l’importance des pauses (belgesheureux.be)

N’oubliez pas d’organiser une concertation sur la déconnexion

Une journée de travail sans fin ? Au taquet même durant les week-ends ou les vacances ? Mauvais plan ! C’est pourquoi la loi Peeters impose une nouvelle obligation aux employeurs soumis à la loi sur les CCT : organiser à intervalles réguliers au sein du Comité pour la Prévention et la Protection du travail une concertation concernant la fameuse « déconnexion digitale ». Attentia vous rafraîchit la mémoire.

Avez-vous déjà mis la déconnexion au travail à l'agenda de votre CPPT ? (Attentia)

L’e-recrutement a le vent en poupe

Plus de 4 employeurs sur 10 utilisent Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn pour attirer de nouveaux collaborateurs. C’est trois fois plus qu’en 2015, où ils étaient seulement 12 % à le faire. On note par ailleurs que la moitié des entreprises consultent également le profil de candidats sur les réseaux sociaux. « L’importance d’une solide réputation en ligne est appelée à croître. »

Le recrutement par les réseaux sociaux a triplé en 3 ans (Tempo-Team)

Vos collaborateurs et vous-mêmes parlez-vous déjà « emoji » ?

Les émojis - langage le plus répandu au monde - envahissent le lieu de travail. Ils permettent aux membres des équipes de gagner du temps, à condition de choisir parmi les 2.800 symboles reconnus celui qui est le plus approprié. Les maladresses sont peu à peu perçues comme un signe d’illettrisme numérique. Sur son blog, la plateforme de coopération Trello résume parfaitement la situation à l’aide d’un infographique.

 

The Emoji Guide To Team Productivity (Trello)

Les employeurs souffrent du "talent mismatch"

Trop de candidats à l'emploi ne possèdent pas les compétences requises pour la révolution numérique. Du coup, 64% des grands employeurs éprouvent des difficultés à trouver les bons candidats en Belgique. Ce taux s'élève à 58% dans les grandes PME et à 51% dans les petites. Voilà ce que constate ManpowerGroup dans une étude à télécharger, qui propose des solutions.

Pénurie de talents : Le mot d’ordre sur le marché de l’emploi n’est plus uniquement uniquement ‘jobs, jobs, jobs’ mais ‘skills, skills, skills’ (ManpowerGroup)

Solving the Talent Shortage (ManpowerGroup, résultats de l'enquête pour la Belgique, en anglais uniquement, pdf, 12 p., téléchargement direct).

La flexibilité au travail : pas évidente

Bon nombre d’employeurs peinent à mettre en œuvre une organisation flexible du travail. Et quatre travailleurs sur dix n’osent (quasiment) pas demander un régime de travail flexible, de peur que cela nuise à leurs chances de promotion, entre autres. C’est ce que nous apprend l’étude Global Talent Trends de Mercer. Elle annonce également la disparition à court terme d’une fonction sur cinq.

Flexibilité au travail : 4 employés sur 10 inquiets pour leur promotion (communiqué de presse de Mercer)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.