Real Time News
for Human Resources Governance

Nouveau crédit-temps "spécial corona"

Les entreprises en difficulté ou en restructuration peuvent proposer à leurs salariés un crédit-temps à mi-temps ou à 1/5 à partir du 1er juillet 2020. Ces mêmes employeurs peuvent également proposer un crédit-temps fin de carrière à leurs plus de 55 ans ayant 25 ans d'ancienneté en tant que salarié. Les règles en matière de diminution de la durée du travail qui étaient d’application de 2009 à 2011 sont réintroduites

Nouvelles règles pour le crédit-temps corona, le crédit-temps fin de carrière corona, la diminution de la durée du travail et le chômage économique (Securex)

Swissport en faillite, 1500 emplois perdus

Il n'y aura pas de redémarrage pour Swissport, le principal bagagiste à l'aéroport de Zaventem. La société a déposé son bilan. 1 500 emplois sont perdus. Après le port d'Anvers, Brussels Airport est (ou était) le principal pôle de croissance du pays, mais la crise frappe fort. Les négociations sur la suppression progressive de 1 000 emplois se poursuivent chez Brussels Airlines. Des emplois sont perdus dans les boutiques hors taxes.

Swissport Belgique dépose le bilan: près de 1.500 emplois menacés (La Libre)

La crise est entrée dans une nouvelle phase

Les lourdes restructurations ont commencé. Pour éviter la faillite, Brussels Airlines veut supprimer 1000 emplois. L'impact total sera beaucoup plus important. Des dizaines d'autres employeurs ressentiront le choc. Que le premier domino qui tombe soit une compagnie d'aviation ne surprend personne. Le secteur se bat pour son existence. Demain, le bagagiste Swissport fera une annonce. Ryanair veut procéder à des réductions substantielles de ses salaires belges. Le groupe allemand TUI, spécialisé dans les voyages et l'aviation, supprime 8000 emplois à l'échelle internationale.

Brussels Airlines: les retombées seront lourdes et nombreuses (Le Soir)

Pour les organisations patronales Beci et Voka, "il tout faire pour assurer l'avenir de Brussels Airport" (La Libre)

Krimp Brussels Airlines laat zich ver voelen (De Standaard)

Brussels Airlines dreigt politieke nachtmerrie te worden (De Tijd)

Conséquences concrètes de l'arrêt sur la dispense de prestations

Récemment, la Cour constitutionnelle a rendu un arrêt sur la cotisation d'activation que les employeurs sont tenus de payer lorsqu'ils dispensent entièrement des travailleurs avec maintien intégral ou partiel du salaire. Cet arrêt a un certain nombre de conséquences. L'une d'entre elles est que les amendes - c'est de ça qu'il s'agit -  indûment versées peuvent faire l'objet d'une demande de remboursement. Une autre conséquence est que certains employeurs ont toujours le droit d'exempter leurs employés de prestations sans qu'ils soient obligés de payer la cotisation d'activation.

Cotisation d'activation : Publication de l'arrêt de la Cour constitutionnelle — récupération possible à partir du 14 novembre 2019 (Ella / SD Worx)

Proximus : la retraite anticipée qui ne peut pas dire son nom

Proximus a communiqué son plan social hier. Il se confirme que l'opérateur de télécommunications a reçu le feu vert des syndicats juste à temps pour pouvoir envoyer 552 salariés de 58 ans et plus en "congé préalable à la pension", tout en leur payant environ trois quarts de leur salaire. Ce qui permettra l'entreprise (dont l'Etat est un gros actionnaire) d'échapper à l'amende que les employeurs en restructuration ont à payer s'ils exemptent des travailleurs de prestations tout en continuant de les rémunérer.

Proximus : le plan de restructuration est bouclé (RTBF Info)

"Pas d'avenir dans les banques ? Bien au contraire"

La révolution numérique secoue le monde financier. Les restructurations font penser beaucoup de gens que le secteur offre peu d'opportunités de carrière. L'inverse est vrai, souligne le spécialiste du recrutement Hays. La demande pour certains profils est très forte. Il s'agit principalement de spécialistes des placements d'argent, du crédit et de l'assurance.

Spécialiste en banque et assurances, un métier en pénurie malgré la réduction des effectifs due à la numérisation (Hays)

KBC supprime 1800 jobs en Belgique

Ne voulant pas devenir "le Nokia du secteur financier", KBC supprime 1800 postes de travail en Belgique, dont 400 emplois de consultants externes. En ce qui concerne les 1400 postes en interne, l'opération, étalée sur 3 ans, se fera sans licenciements, et principalement en ne remplaçant pas ceux des 13.500 employés actuels qui partiront à la retraite. Certaines activités seront délocalisées vers la Tchequie et la Bulgarie. Le bancassureur parle d'une "optimalisation" pour pouvoir réagir plus rapidement aux évolutions du marché, entre autres en diminuant le nombre de cadres moyens.

KBC supprime 1.400 emplois en Belgique: il n’est pas question de licenciements secs (Le Soir)

Des critères de licenciement invoqués à tort peuvent coûter cher à l’employeur

En cas de restructuration, vous avez intérêt à dresser soigneusement la liste des critères retenus pour désigner les travailleurs à licencier. Un employeur public a fait preuve de négligence à cet égard. Conséquence : une contractuelle enceinte a obtenu l’indemnité prévue dans le cadre de la protection de la maternité (6 mois de salaire) dès lors qu’elle ne répondait à aucun des 12 (!) critères invoqués.

Cour du Travail de Mons - Arrêt - 26 octobre 2018, 2016/AM/160

Les cadres moyens épuisés par les réorganisations

La majorité des cadres moyens belges qualifient leur travail de « très complexe ». Raison principale invoquée : trop de réorganisations. C’est ce qui ressort d’une enquête intéressante réalisée à la demande de TriFinance. Les middle managers épinglent également d’autres points sensibles : la complexité de la structure de leur entreprise, l’absence de définition quant aux processus et le trop grand nombre de réunions et de reportings. Les employés sont également nombreux à se sentir submergés.

Les cadres moyens se plaignent de la complexité de leur travail (HRSquare)

Research : Belgisch middenkader kreunt onder complexiteit van werk (TriFinance, résumé en néerlandais, avec graphiques)

Une structure horizontale synonyme de travailleurs plus satisfaits (TriFinance, résumé sous un autre angle)

L'indexation salariale neutralisée par une CCT

Une CCT d'entreprise qui diminue les salaires afin de neutraliser un ajustement d'index est valable, pour autant qu'elle respecte le salaire minimum sectoriel, confirme la Cour du travail. La réduction salariale n'est pas forcément en contradiction avec l'indexation salariale fixée dans une CCT sectorielle.

(uniquement en néerlandais) Arrêt de la Cour du travail d'Anvers (section Hasselt) 11 janvier 2018, AR 2016/AH/320 (pdf, 12 p., téléchargement direct)

Résumé à lire dans la lettre d'information Arbeidsrecht de la KU Leuven.

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.