Real Time News
for Human Resources Governance

Les primes de fin d’année en questions

Décembre approche et vous souhaitez mettre à jour vos connaissances sur les primes de fin d’année. Group S publie une Foire aux Questions étendue. Il n’y a pas de prime de fin d’année dans votre entreprise ? Vous trouverez dans cette FAQ une réponse à la question de savoir comment vous pouvez octroyer une prime unique sans être lié pour l’avenir.

Primes de fin d’année : FAQ (Group S)

Travailleurs à temps partiel à horaires variables : règlement de travail adapté ?

Les employeurs occupant des travailleurs à temps partiel à horaires variables avaient jusqu’en mars de cette année pour faire figurer, dans leur contrat de travail, le cadre définissant ces horaires variables, en respectant une procédure spécifique. Vous n’avez pas encore effectué de démarches en ce sens ? Il est grand temps de vous mettre en ordre.

Travail à temps partiel et horaires variables - N’oubliez pas d’adapter votre règlement de travail ! (Securex)

Les voitures de société creusent l’écart salarial

Une femme a deux fois moins de chance qu’un homme de recevoir une voiture de société. C’est ce que révèle une analyse de 100 000 fiches de paie réalisée par Partena Professional. Et même si l’écart salarial tend à se réduire, les femmes continuent à gagner moins. Chez les employés qualifiés, la différence s’élève à 15 %. Chez les plus de 50 ans, une femme gagne en moyenne 650 euros bruts de moins par mois.

L’écart salarial coûte en moyenne 500 euros par mois aux femmes (Partena Professional)

Plus de travail dominical dans les centres touristiques

À partir du 10 novembre 2018, le travail dominical sera autorisé toute l’année dans les commerces de détail et les salons de coiffure dans les stations balnéaires, les stations climatiques et les centres touristiques. Le travailleur individuel est limité à 39 dimanches par an. Les employeurs qui souhaitent appliquer cette nouvelle disposition devront adapter leur règlement de travail.

Travailler 39 dimanches dans les commerces de détail et les salons de coiffure (Acerta)

Les employeurs ne veulent plus de la rémunération liée à l'ancienneté

La grande majorité des employeurs du secteur marchand souhaitent appliquer la rémunération liée à l'ancienneté jusqu'à ce que le collaborateur maîtrise sa fonction et déterminer ensuite le salaire sur la base d'une évaluation des prestations individuelles. Cette question est tout à fait d'actualité. Elle a en effet été soumise aux partenaires sociaux. Le gouvernement les invite à fixer un calendrier concret en vue de la suppression des augmentations salariales en fonction du nombre d'années de service.

Environ 70 % des employeurs du secteur marchand en faveur de la suppression totale de la rémunération liée à l'ancienneté (Acerta)

Employeur lourdement sanctionné pour dumping social

Une société de transport établie à Tessenderlo doit payer 236.000 EUR, plus les intérêts, à 7 chauffeurs bulgares. Ceux-ci circulaient en Belgique pour 211 EUR par mois. Sur la base d’une enquête minutieuse menée par l’inspection sociale, le juge de travail a estimé que le véritable employeur était la société belge et non la société écran sise en Bulgarie et a, par conséquent, conclu qu’il y avait lieu d’appliquer le principe « à travail égal, salaire égal ». Ce jugement pourrait sonner le glas du dumping social dans le secteur du transport belge.

Bulgaarse truckers krijgen schadevergoeding van 236.000 euro (Het Laatste Nieuws)

Avantages : 57 % souhaitent avoir voix au chapitre

En Belgique, seuls 9 % des employeurs permettent à leurs collaborateurs de choisir leurs avantages extralégaux. Pourtant, 57 % des travailleurs sont demandeurs. S’ils disposaient, en sus de leur salaire, d’un budget fixe pour choisir les avantages qui leur conviennent, leur top 3 serait le suivant : chèques-repas, épargne-pension individuelle et jours de congés annuels supplémentaires. Tels sont les résultats d’une étude réalisée par SD Worx. Les préférences varient en fonction de l’âge et du profil.
 
Plus de la moitié des employés belges sont en faveur d'un package salarial flexible (SD Worx)

Les actions accordées de l'étranger n'échapperont plus à l'ONSS

Bien que la notion de rémunération n’ait pas été légalement modifiée, l’ONSS a élargi sa propre définition - reste à voir comment réagiront les juges. Concrètement, l’employeur belge sera désormais redevable de cotisations sociales sur les actions accordées à ses travailleurs par une société mère étrangère, et ce même si la filiale belge n’a joué aucun rôle dans cette attribution.

L’ONSS élargit sa définition de la notion de rémunération (Securex)

« Choisir soi-même sa rémunération ? C’est le cas chez nous. »

Depuis 3 ans déjà, les travailleurs de l’entreprise londonienne Smarkets choisissent eux-mêmes leur salaire en toute transparence. Il s’en suit parfois une discussion animée entre collègues. La plupart du temps, la volonté de rester en bons termes semble réfréner l’avidité. Une évaluation a lieu tous les 6 mois. Selon le CEO de l’entreprise, Jason Trost, ce système présente plus d’avantages que d’inconvénients.

Wat gebeurt er als werknemers zelf hun salaris mogen kiezen en collega’s bepalen of dat te hoog of te laag is – dit bedrijf probeerde het uit (Business Insider, article en néerlandais)

What happens when you let employees pick how much they want to be paid ? This company decided to find out. (Business Insider, article en anglais)

La pénurie n'augmente pas encore le coût de la rétention

Malgré les tensions sur le marché des postes vacants, les employeurs ne doivent pas encore, à l’heure actuelle, proposer des augmentations salariales conséquentes aux employés pour les garder dans leurs troupes. Tel est ce que révèle Acerta. Les plans cafétéria contribuent probablement à diminuer la pression. Autre constat : les employés occupés depuis moins de 10 ans ont beaucoup plus de chance de bénéficier d’une augmentation de salaire importante.

4 sur 5 employés ont reçu en moyenne 22,6 euros en plus durant la première moitié de l’année (Acerta)

 

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.