Real Time News
for Human Resources Governance

Les autres actualités du jour

Réintroduction du congé de vaccination à partir du 1er octobre 2022 (SD Worx)

4 travailleurs sur 10 considèrent leurs collègues comme de véritables amis (Tempo-Team) : les travailleurs qui se sentent liés à leurs collègues sont plus motivés, se sentent plus impliqués et prennent plus de plaisir au travail.

Coaching revisited... (Securex, pdf, 14 pages) : état des lieux scientifique concernant le coaching de travailleurs, téléchargeable gratuitement

Indexation automatique des salaires : comment et pour qui ? (Group S) : rappel des principes de base du système belge

“Les PME peuvent aisément comprimer leur facture d’énergie de 20%” (Partena Professional)

Un jour de fermeture supplémentaire pour réduire la facture énergétique ? (Securex)

Movement Toward Gender Equality Has Slowed in Some Areas, Stalled in Others (New York University) : parallèlement à la révolution néolibérale, le mouvement vers plus d'égalité des droits pour les femmes sur le lieu de travail s'est ralenti depuis les années 1990

Licenciements plus difficiles dans certains régimes de congé

À compter du 10 novembre 2022, l’employeur doit tenir compte de règles plus strictes s’il veut licencier une travailleuse enceinte ou un travailleur prenant un congé de maternité converti. Même chose quand il s'agit d'un travailleur en congé d'adoption ou en congé de naissance. Ce sera également le cas si l'employeur ne prolonge pas le contrat de travail temporaire de ces travailleurs.

Repos de maternité et protection contre le licenciement : des règles plus strictes ! (Group S)

Congé d'adoption : attention en cas de licenciement ou de non-renouvellement des contrats temporaires ! (Group S)

Congé de naissance : attention en cas de licenciement ou de non-renouvellement de contrats temporaires ! (Group S)

Directive européenne sur l’équilibre travail-vie privée : les travailleurs en crédit-temps et congé thématique mieux protégés en cas de licenciement (SD Worx)

Lire également :

Le congé de naissance, le congé pour raisons impérieuses, le congé pour soins et le congé d’adoption suspendent le préavis donné par l’employeur (Group S)

A partir du 10 novembre, beaucoup de nouvelles règles (HR Alert, 3 novembre 2022)

Les autres actualités du jour

Préavis émanant de l'employeur : nouveaux motifs de suspension (EasyPay Group) : le congé de naissance, le congé pour raisons impérieuses, le congé d’aidant et le congé d’adoption viendront s’ajouter à la liste des motifs qui suspendent le délai de préavis lorsque celui-ci émane de l’employeur

Indemnité de rupture en cas de prise d'un crédit-temps ou congé thématique (EasyPay Group) : l’indemnité de rupture pendant un crédit-temps ou congé thématique en cours sera calculée sur le salaire auquel le travailleur aurait eu droit en vertu de son contrat de travail s’il n’avait pas réduit ses prestations

Déclaration de 'chômage temporaire pour raisons économiques' - énergie (socialsecurity.be)

Fin de la discrimination envers les femmes au chômage (Ecolo) : pendant le congé de maternité, la dégressivité des allocations de chômage sera gelée

Votre travailleur a-t-il droit à un bonus emploi flamand ? (Securex)

Congé de vaccination : pour l'instant, rien ne change

Le gouvernement fédéral veut réintroduire le congé de vaccination. Cela pourrait se faire rétroactivement à partir du 1er octobre. Une absence qui n'est actuellement pas rémunérée devrait alors encore être payée. Pour l'instant, rien ne change. L'employeur n'est pas encore obligé d'accorder ce congé.

Le Conseil des ministres approuve la réintroduction du droit au congé de vaccination (SPF Emploi)

Les autres actualités du jour

Frais propres à l'employeur : nouveau montant ONSS pour les frais de bureau et de vêtements en 2022 (Liantis)

Vaccination : le travailleur a-t-il droit à un congé ? (Partena Professional) : la réponse est non. "Avertissez préalablement les travailleurs qu’aucune rémunération ne leur sera octroyée pour les heures d’absence"

Congé de paternité et de naissance des indépendants (Group S) : l'allocation s'élève désormais à 92,85 euros par jour complet d'interruption de l'activité ou à 46,43 euros par demi-jour

Les autres actualités du jour

Vers un nouveau congé de vaccination ? (SD Worx) : le ministre du travail Dermagne veut réintroduire le congé de vaccination payé

Économie d’énergie : les entreprises s’engagent (FEB) : une charte qui aide les entreprises à économiser de l'énergie dans leurs bâtiments et bureaux

Abonnement test à la SNCB (belgiantrain.be) : les chemins de fer attirent les navetteurs avec un abonnement à moitié prix pour un mois et permettent désormais de commander les nouveaux abonnements entièrement en ligne, y compris l'envoi du contrat de tiers payant

Du changement pour la déclaration des frais propres à l’employeur dès l’année de revenus 2022 (Liantis)

Réagir à la réforme des rythmes scolaires

Depuis le 1er septembre, les vacances scolaires d'automne et de printemps sont plus longues. Les employeurs pourraient fixer des règles de priorité adaptées dans le règlement du travail. Les parents qui travaillent peuvent envisager de prendre un congé parental fractionné ou un congé sans solde, ou combiner les deux.

Réforme des rythmes scolaires : qu’est-ce que cela implique pour les entreprises ? (Partena Professional)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.