Real Time News
for Human Resources Governance

La voiture reste une valeur sûre dans le paquet de rémunération

Une voiture aux frais de la société reste une valeur sûre en matière de politique salariale.
Un employé sur trois dispose d’une voiture de société, soit pratiquement autant qu’il y a 5 ans. En 2018, la valeur moyenne des voitures de sociétés, options et TVA comprise, mais hors remise, était de 32.000 euros. Le prix de la moitié des véhicules était donc supérieur à ce montant tandis que l’autre moitié coûtaient moins cher. 18 % des starters bénéficient d’une voiture de société dont la valeur moyenne est de quelque 25.000 euros.

La voiture de société ne disparaît pas dans le cadre de la « guerre pour le talent » (SD Worx)

Quand les meilleurs candidats osent insister, les employeurs cèdent

Les candidats possédant les qualifications et aptitudes requises osent demander des salaires de plus en plus élevés lors d’un entretien d’embauche. Conséquence : pas moins de 7 managers sur 10 chargés du recrutement ont récemment dû augmenter le budget prévu pour l’engagement de certains candidats. « Proposer d’emblée un bon salaire est préférable à commencer par une proposition de salaire plus basse afin de garder une marge pendant les négociations. »

Engager les meilleurs candidats coûte de plus en plus cher (HRSquare)

 

L’e-recrutement a le vent en poupe

Plus de 4 employeurs sur 10 utilisent Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn pour attirer de nouveaux collaborateurs. C’est trois fois plus qu’en 2015, où ils étaient seulement 12 % à le faire. On note par ailleurs que la moitié des entreprises consultent également le profil de candidats sur les réseaux sociaux. « L’importance d’une solide réputation en ligne est appelée à croître. »

Le recrutement par les réseaux sociaux a triplé en 3 ans (Tempo-Team)

Les soft skills ne sont pas un trait de personnalité

Il y a une différence entre traits de personnalité (p.ex. être extraverti), états émotionnels, qui évoluent dans le temps (p.ex. motivation) et compétences, que l’on peut apprendre et développer (p.ex. bonne présentation, empathie, être créatif). Les « soft skills » s’inscrivent dans cette dernière catégorie. Partant des énoncés figurant dans les offres d’emploi, la psychologue du travail française Cécile Jarleton estime que les départements RH ont tendance à tout amalgamer et à y coller ensuite une étiquette « soft skills », ce qui selon elle peut donner lieu à des malentendus.

Soft skills : arrêtez de chercher des candidats extravertis et motivés (l’ADN)

"L'escape game en dit long sur les soft skills"

La capacité à sortir rapidement d'une « escape room » révèle des compétences comportementales précieuses. En partant de ce raisonnement, PwC a intégré en France une épreuve de jeu d'évasion dans sa procédure de recrutement et de sélection d'auditeurs juniors. La pratique en étonne plus d'un, dans les milieux RH. PwC souligne que cette épreuve ne remplace pas, mais complète le parcours classique de sélection.

Nouveaux modes de recrutement : PwC utilise un escape game (ADN, magazine français en ligne sur le monde de l'entreprise)

Pour ceux qui ne sont pas/plus entourés de jeunes adultes : Jeu d'évasion grandeur nature(Wikipedia)

Les nouveaux employeurs négligent des avantages

Les secrétariats sociaux ont du pain sur la planche. Près d’un nouvel employeur sur cinq ne profite pas de la réduction pourtant appréciable des cotisations patronales pour les premiers engagements. Beaucoup d’autres choisissent une réduction groupe-cible moins avantageuse qu’une autre mesure à laquelle ils ont également droit. C’est ce que révèle une étude du Bureau du plan.

Non-recours aux réductions de cotisations sociales “premiers engagements” : quelle ampleur ? (Bureau fédéral du Plan, communiqué de presse, pdf, 2 p., téléchargement direct)

Les communes sont les employeurs les plus attractifs

Le secteur d'emploi belge qui attire le plus n'est pas le secteur pharmaceutique, mais... votre administration communale. C'est la première fois que les pouvoirs locaux participent au Randstad Award et ils se classent directement en tête. Leurs atouts : sécurité d'emploi, bon équilibre vie privée/travail et un bon score en termes d'impact sur l'environnement et la société.

Les administrations locales sont des employeurs très attractifs (communiqué de presse de Randstad)

À lire également : Janssen Pharmaceutica et la ville de Namur sont les employeurs les plus attractifs (Randstad)

Téléchargez l'étude consacrée à la qualité de la marque d'employeur des plus grandes entreprises de Belgique (Randstad, pdf, 36 p., téléchargement direct)

1 contrat sur 4 est un coup dans l’eau

Un quart des recrutements conclus par un contrat à durée indéterminée finissent par une rupture dans l’année, en général à la demande du nouveau venu. Voilà ce que constate une analyse de 44 000 contrats réalisée par Acerta. Souvent, le problème se situe dès l’intégration des nouvelles recrues.

Un quart des CDI ne durent même pas un an (L'Echo)

À lire également (uniquement en néerlandais) : Slechte onboarding: 60% van nieuwe medewerkers overweegt vertrek (Robert Half)

WelQome, un outil pour recruter des jeunes

Afin d’aider les jeunes à trouver un emploi, le Fonds de Formation pour les Intérimaires a mis sur pied le projet WelQome. Dans sa première phase, qui débute aujourd’hui, il vise à apprendre aux recruteurs et autres professionnels RH de nouveaux moyens de les atteindre, lors d'événements baptisés ‘Job Scouting’.

Welqome, your guide in the job jungle! - Job Scouting (Fonds de Formation pour les Intérimaires)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.