Real Time News
for Human Resources Governance

Votre équipe compte des perfectionnistes ? C’est tout sauf un cadeau !

Dans un article de synthèse bien utile, la Harvard Business Review résume 40 années de recherches consacrées aux perfectionnistes dans le monde du travail. Conclusion : les aspects négatifs sont plus importants qu’on ne le pensait. Les collaborateurs pointilleux ne sont généralement pas plus performants que leurs collègues et sont notamment plus sujets au burn-out. Or, ils sont de plus en plus nombreux. « Savoir comment réagir avec les perfectionnistes est devenu une priorité pour les managers. »

The Pros and Cons of Perfectionism, According to Research (Harvard Business Review)

Outil de calcul budget mobilité

La commission parlementaire des Affaires sociales a, elle aussi, donné son feu vert à l’instauration du budget mobilité. La loi est en passe d’être adoptée. Les collaborateurs des départements RH n’ont dès lors plus qu’à préparer leurs calculettes. Car chiffrer le « menu » proposé dans le cadre de ce budget sera tout sauf une sinécure. SD Worx a mis en ligne un outil de simulation.

SD Worx lance un outil de simulation en ligne pour le budget mobilité (SD Worx)

 

Les cadres moyens épuisés par les réorganisations

La majorité des cadres moyens belges qualifient leur travail de « très complexe ». Raison principale invoquée : trop de réorganisations. C’est ce qui ressort d’une enquête intéressante réalisée à la demande de TriFinance. Les middle managers épinglent également d’autres points sensibles : la complexité de la structure de leur entreprise, l’absence de définition quant aux processus et le trop grand nombre de réunions et de reportings. Les employés sont également nombreux à se sentir submergés.

Les cadres moyens se plaignent de la complexité de leur travail (HRSquare)

Research : Belgisch middenkader kreunt onder complexiteit van werk (TriFinance, résumé en néerlandais, avec graphiques)

Une structure horizontale synonyme de travailleurs plus satisfaits (TriFinance, résumé sous un autre angle)

Le futur est déjà là, mais certains employeurs l’ignorent

Inspirer, motiver, oser admettre ses erreurs, faire preuve d’empathie : autant de dimensions pour lesquelles bon nombre de managers d’entreprises belges surestiment leurs compétences. Tel est ce que révèle une étude représentative réalisée par Securex. « L’époque du manager donnant ses instructions est définitivement révolue. »

Étude de Securex : 1 salarié belge sur 3 ne fait pas confiance à son manager (résumé de l'étude, avec graphiques, Securex)

À l’heure à la maison ? « L’IA : une solution au soutien défaillant de l’employeur »

Vous avez le sentiment d’être moins productif alors que vous passez plus de temps au travail ? Dans ce cas, vous aspirez certainement à des solutions pour remédier à cette situation. Bon nombre de travailleurs estiment que leur employeur ne leur fournit pas de soutien efficace. Ils commencent à se tourner vers l’intelligence artificielle : 80 % des participants à une récente étude considèrent que l’IA peut améliorer leur productivité.

Une étude de Fujitsu révèle que les employés sont prêts à s’en remettre à l’IA pour améliorer l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée
(Fujitsu)

Assez travaillé, une pause fika s’impose

Les pauses déjeuner deviennent de plus en plus courtes. Plus d’un Belge actif sur trois passent leur pause de midi à surfer sur Internet ou sur les réseaux sociaux et ne parviennent donc pas à se détendre. L’assureur NN plaide en faveur de la fika. Ce concept fait un carton en Suède : profiter d’une pause autour d’une tasse de café pour discuter de manière informelle avec ses collègues.

Assez travaillé, une pause Fika s’impose ! (belgesheureux.be)

36 % des Belges passent leur pause-déjeuner devant un écran (belgesheureux.be)

Isabelle Hoebrechts à propos de l’importance des pauses (belgesheureux.be)

Le bore-out existe bel et bien, mais il est possible d’y remédier

S’ennuyer ferme au travail a un impact négatif sur la santé, mais aussi sur les résultats d’exploitation. Securex a réalisé une étude intéressante à ce sujet. Elle met en évidence les situations pouvant générer un bore-out. Même en cette période de surcharge de travail, 5,6 % des travailleurs en souffrent. Tel qu’il ressort de cette étude, la prévention repose sur la mise en place de mesures raisonnables.

Plus de 1 travailleur belge sur 5 s’ennuie parfois au travail (Securex)

Alerte travail à domicile : prenez d’ores et déjà les mesures appropriées

L’hiver est à nos portes ! Il est dès lors grand temps de prévoir un « cadre pour le télétravail occasionnel ». Celui-ci peut être fixé par une CCT d’entreprise ou par une annexe au règlement de travail. Vous éviterez ainsi le chaos lorsque l’Institut royal météorologique de Belgique activera le code orange ou rouge dans une ou plusieurs provinces, en raison du mauvais temps. Cette « Alerte travail à domicile » trouve sa base légale dans la loi concernant le travail faisable et maniable.

Alerte travail à domicile activée par l’IRM : êtes-vous prêt ? (Securex)

Existe-t-il un remède à la maladie des réunions ?

05/10/2018

Un dirigeant qui paie ses collaborateurs 13 jours de travail par an pour ne rien faire n’est ‘pas bien dans sa tête’ - me direz-vous. Et pourtant, d’après une enquête menée dans trois de nos pays voisins, tel est bien le nombre de jours que les travailleurs estiment perdre en participant à des réunions parfaitement inutiles. Tout l’art consiste donc à déterminer quand et pourquoi organiser une réunion et -surtout - qui doit y participer.

Employees waste nearly 13 days a year in ‘unproductive’ meetings, survey finds (PeopleManagement, magazine online de l’organisation britannique Chartered Institute of Personnel and Development)

Lire aussi : Stop the Meeting Madness (Harvard Business Review)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.