Real Time News
for Human Resources Governance

Corona: autres actualités du jour

Arrêté ministériel modifiant l’arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 : les nouvelles mesures et un tableau des commissions paritaires concernées

Initiatives prises par les partenaires sociaux dans le cadre de la crise du COVID-19 : dossier du Conseil national du travail

Travailleurs en chômage temporaire : qu’en est-il des jours fériés et des vacances collectives ? (Securex)

FAQ Covid-19 (Fedris) : la maladie COVID-19 est reconnue comme maladie professionnelle, une FAQ de l'Agence fédérale des Risques Professionnels

Supporting medicals (Poppy) : la société de mobilité Poppy met gratuitement ses voitures et scooters à la disposition des prestataires de soins de santé à Bruxelles et à Anvers

La plateforme "StartupsXCovid19" rassemble déjà 120 start-up (LaLibre) : énorme élan de solidarité de la part des start-ups belges

300 start-ups belges demandent une aide d'Etat (L'Echo)

How will humans, by nature social animals, fare when isolated? (The Economist): aperçu inquiétant de l'impact de la quarantaine et du confinement sur la santé mentale (accès libre)

Nouvelle liste d'entreprises qui ne doivent pas fermer

La liste des secteurs cruciaux a été adaptée. 17 comités paritaires sont concernés. Par exemple, la production de papier toilette est autorisée. Le nettoyage (PC n° 121) est désormais un secteur crucial, mais uniquement en ce qui concerne le nettoyage des entreprises des secteurs cruciaux et des services essentiels. La liste des services essentiels a également été adaptée. Exemple : les entreprises proposant le remplacement et la vente de téléphones, de modems, de cartes SIM et l'installation d'infrastructures de télécommunications peuvent rester ouverts.

23 MARS 2020.—Arrêté ministériel portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 (mise à jour de l'arrêté ministériel du 18 mars concernant les services essentiels et les secteurs cruciaux, Moniteur belge dd. 24 mars 2020, pdf)

Télétravail + éloignement, sinon l'entreprise doit fermer

L'économie est en chute libre. Un signe fort : le secteur des chèques-services (140 000 employés) demande lui-même au gouvernement de fermer tout le secteur. Des mesures de soutien sans précédent seront nécessaires pour aider les employeurs et les travailleurs indépendants qui sont au bord de l'effondrement en raison de la pandémie Covid+19. Mais les entreprises elles-mêmes doivent également appliquer des directives pour ralentir la propagation du virus. En résumé : introduisez le télétravail et la distanciation sociale, ou votre entreprise sera fermée. Vous trouverez ci-dessous des résumés de ce qui est maintenant connu. Les détails des sanctions en cas de non-respect sont encore en cours d'élaboration.

Texto : les mesures concernant les entreprises

  • Les entreprises – quelle que soit leur taille - sont tenues d’organiser le télétravail pour toute fonction où c’est possible sans exception.
  • Pour celles pour qui cette organisation n’est pas possible, le respect de la distanciation sociale sera scrupuleusement respectée. Cette règle est d’application à la fois dans l’exercice du travail et dans le transport organisé par l’employeur. S’il est impossible pour des entreprises de respecter ces obligations, elles doivent fermer.
  • Si les autorités constatent que les mesures de distanciation sociale ne sont pas respectées, l’entreprise s’expose à une lourde amende dans un premier temps ; en cas de non-respect après la sanction, l’entreprise devra fermer.
  • Ces dispositions ne sont pas d’application pour les secteurs cruciaux et services essentiels. Ces derniers devront toutefois veiller à respecter dans la mesure du possible les règles de distanciation sociale.

Coronavirus : Mesures renforcées (communiqué de presse de mardi soir de la première ministre Sophie Wilmès)

Nouvelles mesures contre le coronavirus en Belgique: ce qui est autorisé / interdit (Le Soir)

Mesures de soutiens pour les indépendants dans la crise corona (EasyPay Group)

110 millions € pour commencer : voici les nouvelles mesures de soutien aux entreprises bruxelloises (DH.be)

Coronavirus : l'UCM demande des mesures supplémentaires pour éviter "un bain de sang social" (LaLibre)

Coronavirus: accord entre les quatre grandes banques pour soutenir les entreprises en difficulté (Le Soir, pas d'informations encore chez Febelfin)

Coronavirus : primes de nuisances flamandes (Partena Professional)

FAQ Acerta (intéressant et mis régulièrement à jour)

FAQ: Coronavirus : ce que vous devez savoir (Agoria)

Technologies : SafeMeeting.be : une plateforme de réunion virtuelle totalement gratuite pendant la crise du Coronavirus (Le Soir) : la société wallonne’ALLOCloud, spécialisée dans la téléphonie et la collaboration dans le Cloud, met gratuitement à disposition de toute entreprise sa plateforme de réunion virtuelle pour maximum 5 personnes en même temps

Un secteur de 140.000 travailleurs demande le shutdown complet

Federgon demande aux autorités de fermer le secteur des titres-services (aussi bien l’activité d’aide au ménage que les ateliers de repassage). Les clients décommandent massivement leur aide-ménagère, et les aides-ménagères rentrent un certificat de maladie. De ce fait, le fonctionnement normal du secteur n’est plus possible. "L’impact financier sera énorme, mais nous devons faire en sorte que le secteur puisse redémarrer à l’issue de cette crise et que l'emploi des 140.000 aides-ménagères soit préservé."

Le secteur des titres-services demande aux autorités de fermer le secteur (Federgon)

Agoria : "Qui peut travailler, doit travailler"

Le secteur technologique belge a créé 20 000 emplois supplémentaires en 5 ans. D'ici 2024, le même nombre de jobs supplémentaires pourrait être créé... à condition que des candidats à l'emploi soient trouvés. C'est déjà un gros problème aujourd'hui. Le ceo d'Agoria, Marc Lambotte, incite les politiciens à poursuivre la politique d'activation. "Qui peut travailler, doit travailler".

Agoria : ‘La transformation digitale est bénéfique, surtout ne faisons pas marche arrière’ (comminiqué de presse)

6 ristournes sur vos coûts salariaux

Payer une rémunération brute qui est inférieure au salaire minimum ? Oui, c'est possible. Le starterjob, c'est le nom de cette mesure fédérale, figure sur une liste de Securex de 6 moyens souvent oubliés pour réduire les coûts salariaux. Pensez notamment à divers rabais de l'ONSS et à des exonérations fiscales.

Engager en 2020 : 6 ristournes sur les coûts salariaux (Securex)

Nos ministres misent sur la combimobilité

Dans leur politique de mobilité, les trois gouvernements régionaux se concentrent sur la combimobilité durable, l'art et la science de coordonner différentes solutions de déplacement en tenant compte de l'environnement. Acerta a cherché ce qui dans ces plans est pertinent pour les employeurs. Bruxelles est la région la plus radicale.

Mesures autour de la mobilité en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles (Acerta)

L'e-Box, outil incontournable

L'e-Box a un nouveau site web et est maintenant plus facile à utiliser avec un smartphone. Il y a aussi quelques nouveautés. Il est temps d'en savoir plus. Il est probable qu'à terme la quasi-totalité de la communication entre les institutions fédérales et votre entreprise se fera via la plate-forme e-Box.

Du nouveau dans votre e-Box ! (e-Box)

eBox du gouvernement (Doccle, avec la liste des instances fédérales présentes sur e-Box)

Connaissez-vous déjà l’eBox ? (Securex)

Surveillez bien votre e-Box ! (EasyPay Group, concernant les élections sociales)

Les intentions des régions en matière d'emploi

Les gouvernements wallon et flamand souhaitent augmenter le taux d'emploi. A Bruxelles, l'accent est mis sur un accompagnement meilleur et plus rapide des demandeurs d'emploi. Les accords de coalition n'ont pas encore été traduits en mesures concrètes, mais ils indiquent ce que les ministres ont l'intention de faire. EasyPay Group a dressé une liste de ces intentions.

Accords des gouvernements régionaux : à quoi peut-on s'attendre ? (EasyPay Group)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.