Real Time News
for Human Resources Governance

Les employeurs à la recherche d’informaticiens au Maroc

La pénurie d’informaticiens est dramatique. Le VDAB et les organisations flamandes des employeurs se tournent donc vers le Maroc. C’est une première. L’assouplissement des règles en matière de migration économique par le gouvernement flamand facilite désormais cette procédure.

La Flandre se tourne vers le Maroc pour trouver des informaticiens
(La Libre)

Les plus de 55 ans gagnent 75 % de plus que les jeunes salariés

Le salaire brut d’un employé de 55 ans ou plus est supérieur à celui de son collègue de 25 ans. Il gagne en moyenne 75 % de plus. Cette différence est en partie due au fait qu’une fonction supérieure, mieux rémunérée, va souvent de pair avec une ancienneté plus importante. Mais les augmentations barémiques quasi automatiques, parfois même sans promotion, jouent également un rôle important.

Le salarié de 55 ans gagne 75 % de plus que celui de 25 ans (L'Echo)

Quand les meilleurs candidats osent insister, les employeurs cèdent

Les candidats possédant les qualifications et aptitudes requises osent demander des salaires de plus en plus élevés lors d’un entretien d’embauche. Conséquence : pas moins de 7 managers sur 10 chargés du recrutement ont récemment dû augmenter le budget prévu pour l’engagement de certains candidats. « Proposer d’emblée un bon salaire est préférable à commencer par une proposition de salaire plus basse afin de garder une marge pendant les négociations. »

Engager les meilleurs candidats coûte de plus en plus cher (HRSquare)

 

« Offrez une seconde carrière à vos quarantenaires »

Les travailleurs du secteur privé en Belgique ont une moyenne d’âge de 42,3 ans. La médiane se situant à 43 ans, cela signifie donc que la moitié des travailleurs est plus âgée. C’est ce que nous apprend une étude d’Acerta. À cet âge-là, ils ont - dans les circonstances actuelles - encore 20 ans de carrière devant eux. « 42 ans, ce n’est pas vieux. Cette notion devrait suffire à envisager un deuxième parcours de carrière prometteur. »

Le travailleur belge a 42 ans (Acerta)

Diminution de la part salariale ne veut pas dire augmentation des dividendes

Il est exact que les salaires ne représentent plus que 60,5 % du PIB, alors que le chiffre était encore de 65 % en 1995. Beaucoup pensent que les actionnaires en empochent la différence. Ce n’est pourtant pas le cas, argumente Edward Roosens dans une note. L’économiste en chef de la FEB explique que les entreprises, pour ne pas rester à la traîne, amortissent sans cesse plus rapidement et réservent de plus en plus de bénéfices pour les investissements futurs. Les impôts sur les bénéfices ont par ailleurs aussi augmenté. Des dividendes ne peuvent être versés qu’avec ce qu’il reste. Il s’agit parfois de 7 % de la valeur ajoutée, parfois de 15 %, avec une moyenne qui reste aux environs de 10 %. La tendance semblant être légèrement à la hausse.

Analyse FEB sur le rapport entre la part salariale et les bénéfices des entreprises (FEB, pdf, téléchargement direct, 7 p.)

Travailler plus longtemps n’est pas encore une réalité

Les autorités entendent depuis des années nous faire travailler plus longtemps. Leurs efforts ne semblent pas être payants. En 2016, l’âge de sortie du marché du travail a à peine reculé par rapport à 2004. Il n'y a que les indépendants qui optent pour une carrière plus longue. Tels sont les constats du SPF Emploi. Il constate également que pour les plus de 55 ans qui perdent leur emploi, il n'y a plus de place sur le marché du travail. La solution à long terme consiste à « miser sur la formation tout au long de la vie ».

Le marché de travail chemine vers des carrières plus longues (SPF Emploi)

Téléchargez la note complète : Évaluation continue de la politique relative aux travailleurs âgés (pdf, 35 pages, téléchargement direct)

Plus d’engagements de plus de 55 ans

Le nombre de plus de 55 ans engagés sous contrat à durée indéterminée a pratiquement doublé en 6 ans. L’année dernière, il représentait 5,3 % des engagements. C’est chez les ouvriers et dans le secteur marchand que cette augmentation est la plus forte. Le score le plus faible est enregistré chez les femmes et dans les grandes entreprises qui, vu leur solide employer brand, attirent davantage de jeunes.

Pour la première fois, les entreprises engagent davantage de plus de 45 ans que de moins de 25 ans (Acerta)

L'UE durcit les règles en matière de détachement

Les nouvelles règles européennes sur le détachement, pour lesquelles notre commissaire européenne Marianne Thyssen s'est tant battue, a été approuvée. Une véritable révolution qui renforce les droits des travailleurs détachés et la protection des employeurs locaux contre la concurrence déloyale. Une grande partie de la nouvelle directive est en fait déjà en vigueur en Belgique.

Nouvelles règles européennes sur le détachement (Lexalert)

6% des employeurs comptent engager

Le Baromètre Manpower des perspectives d'emploi reste dans le vert. De juillet à septembre, les emplois devraient principalement se créer dans l'agriculture et la pêche, les secteurs de l’électricité, gaz et eau, et les services financiers. Les employeurs bruxellois et flamands sont plus optimististes que les wallons. Ce sont principalement les grandes PME qui grandissent.

Les créations d’emplois en Belgique vont se poursuivre au même rythme pendant l’été(Manpower Group)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.