Real Time News
for Human Resources Governance

Droit de vote pour les intérimaires

Des nouveautés importantes en matière d’élections sociales entreront bientôt en vigueur. Les possibilités de vote électronique sont élargies. Mais la principale surprise est le droit de vote pour les intérimaires alors occupés dans votre entreprise. Certaines conditions devront toutefois être remplies. La proposition de loi a été approuvée en commission des Affaires sociales, mais doit encore être adoptée par l’assemblée plénière de la Chambre.

Les intérimaires obtiennent le droit de vote aux élections sociales 2020 (SD Worx)

La commission Affaires sociales approuve le volet social du deal pour l'emploi (La Libre)

L'intérim rend de plus en plus de groupes actifs

01/06/2018

Federgon publie une étude intéressante concernant le secteur intérimaire. Il en ressort (une fois de plus) que le travail intérimaire constitue un tremplin à l'emploi pour des dizaines de milliers de personnes. Cette formule permet en outre à de nombeuses catégories de personnes d'intégrer (voire réintégrer) le circuit du travail. Par exemple, les femmes et hommes au foyer, les rentiers, les nouveaux arrivants originaires de Syrie, d'Afghanistan et d'Irak, notamment...

Qui sont les travailleurs intérimaires? (étude de Federgon, résumée en une présentation claire et une vidéo sur Youtube)

L'intérim rend de plus en plus de groupes actifs

01/06/2018

Federgon publie une étude intéressante concernant le secteur intérimaire. Il en ressort (une fois de plus) que le travail intérimaire constitue un tremplin à l'emploi pour des dizaines de milliers de personnes. Cette formule permet en outre à de nombeuses catégories de personnes d'intégrer (voire réintégrer) le circuit du travail. Par exemple, les femmes et hommes au foyer, les rentiers, les nouveaux arrivants originaires de Syrie, d'Afghanistan et d'Irak, notamment...

Qui sont les travailleurs intérimaires? (étude de Federgon, résumée en une présentation claire et une vidéo sur Youtube)

Federgon fait la guerre au burn-out

Face à l’absentéisme élevé pour cause de maladie, Federgon a mis sur pied une plateforme interne destinée aux spécialistes qui orientent les entreprises et les autorités publiques en matière de politique de bien-être. En dehors du secteur intérimaire, la fédération compte encore des affiliés dans bon nombre d’autres branches des services RH.

Miser sur le bien-être de ses travailleurs est une arme dans la ‘guerre des talents’ (Federgon)

Seulement 50 % de nouveaux contrats à temps plein

La transformation du marché de l'emploi s’accélère. Le travail intérimaire sur base de contrats journaliers prend visiblement de l’essor, depuis l’assouplissement de la législation. Les contrats pour des missions irrégulières représentent actuellement 20 % du total - plus qu’avant la crise. Mais pour l’instant, les mini-jobs comme en Allemagne (quelques heures par semaine, à la demande) restent peu fréquents chez nous.

Travailler à temps plein, à temps partiel ou comme travailleur flexible chez un nouvel employeur (HIVA, étude DynaM, pdf, téléchargement direct)

Federgon condamne l’abus de contrats journaliers

Le reportage télévisé diffusé à propos des contrats journaliers a suscité de nombreuses réactions, dont celle de Federgon est des plus avisées. La fédération du secteur intérimaire condamne vivement l’enchaînement abusif de contrats journaliers octroyés aux travailleurs intérimaires et invite les agences d’intérim à rappeler le cadre juridique strict à leurs clients.

(uniquement en néerlandais pour l’instant) Flexibiliteit: ja. Misbruik: neen. Uitzendsector is formeel, het misbruiken van dagcontracten kan niet (Federgon)

Enquête pour abus de contrats journaliers (HR Alert, jeudi 11 mai 2017)

Enquête pour abus de contrats journaliers

Le ministre du Travail Peeters a ordonné une vaste enquête préliminaire portant sur le recours à des contrats journaliers successifs pour les travailleurs intérimaires. Il parle de conditions dégradantes. Tout cela est parti d’un reportage réalisé par la télévision flamande, mettant en cause l’entreprise de livraison DHL Aviation. Le secrétaire d’État De Backer estime lui aussi qu’un contrôle plus étroit est nécessaire.

DHL Aviation ouvre une enquête pour un possible abus de contrats journaliers (FlandreInfo.be)

Autres articles intéressants (uniquement en néerlandais) :

Peeters start onderzoek naar misbruik dagcontracten: "Dit is mensonterend" (De Morgen)

DHL Aviation start intern onderzoek naar mogelijk misbruik met dagcontracten (hln.be)

Intérim : signature du contrat avant de commencer

La loi a été adoptée : à partir du 1er octobre 2016, tout contrat de travail intérimaire doit être signé avant le début des prestations. La règle des 48 heures, qui donnait lieu aux abus, est abrogée. Notez que la signature peut se faire par voie électronique. Ce contrat signé électroniquement équivaut à un contrat de travail normal.

Le contrat de travail intérimaire doit être signé avant le début des prestations (Securex)

Éco-chèques électroniques pour les intérimaires

Le secteur intérimaire est le premier à avoir adopté les éco-chèques électroniques, par le biais d’une CCT. Tous les intérimaires peuvent par conséquent recevoir ces chèques par voie électronique. Les travailleurs intérimaires y ont droit selon les mêmes modalités et aux mêmes conditions que les autres membres de votre personnel.

Des éco-chèques électroniques aussi pour vos travailleurs intérimaires (Securex)

Mise à disposition illégale, factures irrecevables

Si, sans être une société de travail intérimaire, vous mettez du personnel à la disposition d’un autre employeur qui exerce sur lui une autorité, vous enfreignez une loi d’ordre public. Vos factures ne sont donc pas exigibles. Si l’autre employeur refuse de payer, vous n’avez aucun recours. Une entreprise l’a appris à ses dépens et a ainsi perdu 217 000 euros.

Vous pouvez directement télécharger l’arrêt de la Cour de Cassation C.14.0448.F/1 (pdf, 18 p.)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.