Real Time News
for Human Resources Governance

Plus de voiture de société ? Je pars

Prenez-lui sa voiture de fonction, et vous avez 2 chances sur 3 qu'un employé, s'il a moins de 50 ans, part activement à la recherche d'un autre emploi. Parmi les plus de 50 ans, 1 sur 3 envisagerait de partir. Les alternatives ? Ils ne les connaissent pas, ou ils n'en ont pas envie. Les travailleurs qui ont des horaires flexibles ou qui sont autorisés à télétravailler sont plus susceptibles d'échanger leur voiture de société contre un modèle plus petit en combinaison avec un autre moyen de transport si l'employeur l'offre.

6 Belges sur 10 quitteraient leur emploi en cas de suppression de leur voiture de société (Securex)

Lire également : Pourquoi la voiture de fonction est-elle le talon d'Achille ? (Randstad)

Les vraies bonnes raisons pour flexibiliser votre rémunération

Les possibilités de rémunération flexible restent sous-utilisées, surtout dans les petites entreprises, conclut Partena Professional à l'issue d'une enquête. La mise en œuvre des formules disponibles n'est pourtant pas très compliquée. Yves Stox, conseiller juridique : "S'il ne s'agit que d'optimalisation fiscale, pas la peine de se lancer. Mais ces instruments servent aussi à offrir un bonus à la performance ou à attirer de nouveaux candidats."

Les entreprises exploitent peu les rémunérations alternatives (L'Echo)

Réductions pour le personnel, un lévier aux mains de l'employeur

Les employeurs à la recherche d'une forme avantageuse de rémunération supplémentaire peuvent offrir leurs produits ou services à leurs employés à tarif préférentiel ou même gratuitement. Pensez, par exemple, au personnel d'une chaîne de vêtements qui reçoit un budget pour faire leur shopping. Bien entendu, l'administration fiscale et l'ONSS imposent toutes deux des conditions. Règle empirique : veiller à ce que le taux réduit ne soit pas inférieur de plus de 30 % au prix normal.

Accorder des tarifs préférentiels sur les produits de l’entreprise : un réel avantage pour le travailleur ? (Partena Professional)

627 millions de kilomètres à vélo

550 000 travailleurs ont reçu une indemnité vélo l'an dernier. Une augmentation d'un quart en deux ans. Le montant moyen a augmenté encore plus rapidement pour atteindre 252 euros. Au total, ces employés ont parcouru 627 millions de kilomètres. Les chiffres proviennent du SPF Finances. On peut supposer que les speed pedelecs populariseront un peu plus les deux roues en Wallonie, ou le relief est moins favorable qu'au plat pays. Dès juillet 2020, les 55 000 employeurs du CP n° 200 seront de toute façon obligés d'accorder l'indemnité vélo.

Fietsen naar het werk levert gemiddeld 252 euro per jaar op (De Standaard)

Les voitures de société toujours plus chères (pour les patrons)

Acerta a calculé que la valeur catalogue médiane des voitures de société a augmenté de 22 % entre 2012 et 2018, passant de 24.800 à 30.150 euros. Ce n'est pas fini. La transition aux véhicules électriques et hybrides fera augmenter encore le prix supporté par l'employeur. Et le travailleur dans tout ça? Pour lui, grâce à la baisse de 17 % des émissions de CO2 en 7 ans, le coût fiscal de l'usage privé de la voiture de société n'a quasiment pas changé.

Les émissions de CO2 de la voiture de société ont baissé de 17 % en 7 ans (Acerta)

Petite pme, primé bénéficiaire élevée

Les employeurs occupant 1 à 5 travailleurs qui appliquent la prime bénéficiaire distribuent en moyenne 3.033 euros par travailleur. Le chiffre vient de SD Worx. Chez les autres employeurs, c'est nettement moins. Le prestataire de services ne dit pas de combien de mini-pme il s'agit, mais mentionne qu'ils représentent en ce moment 39 % du nombre total d'organisations qui recourent à la prime.

La prime bénéficiaire est en voie de doubler en 2019 (SD Worx, avec tableau)

Lire également : État des lieux des avantages extralégaux (HR Alert, 18 juillet 2019)

 

Les steps, monoroues et hoverboards pourront bientôt être payés au moyen d’éco-chèques

Les steps, monoroues et hoverbords, pourvus ou non d’un moteur électrique, figurent désormais sur la liste des produits et services que les travailleurs peuvent acquérir au moyen de leurs éco-chèques. Un accord a été conclu à ce sujet au sein du Conseil national du Travail. La mesure entrera en vigueur le 1er septembre 2019. Apparemment, certains commerçants acceptent déjà ces éco-chèques comme moyen de paiement.

Communiqué de presse du CNT (pdf, téléchargement direct)

État des lieux des avantages extralégaux

Une étude consacrée à 11 avantages extralégaux, réalisée à la demande du SPF Sécurité sociale, nous fournit une véritable mine d’informations (lien de téléchargement ci-dessous). Elle révèle clairement que les pratiques en la matière varient en fonction du secteur et du genre. Les femmes en bénéficient nettement moins. Les avantages extralégaux creusent donc davantage encore l’écart salarial.

Quelques chiffres :

  • la valeur des titres-repas octroyés chaque année est de 2 milliards d’euros, soit le double de la valeur de l’avantage « voiture salaire »
  • les travailleurs qui bénéficient de warrants - 1 salarié sur 20 dans le secteur privé - ont beaucoup de chance : la valeur moyenne de cet avantage s’élève à plus de 13.300 euros.


Étude sur les rémunérations alternatives : de grandes différences selon le sexe, l'âge, la taille de l’entreprise et le secteur d'activité (SPF Sécurité sociale)

SD Worx studie REMUN 2019 (rapport d’étude complet, pdf, 103 pages, téléchargement direct, en néerlandais)

 

Pas d’augmentation automatique de l’intervention en cas de transport privé

L’intervention de l’employeur dans les frais de déplacement domicile-lieu de travail en train a augmenté au 1er juillet. EasyPay Group signale toutefois que cette augmentation n’est pas automatique pour l’intervention dans les frais en cas de transport privé (véhicule privé). La CCT 19/9 du CNT permet de maintenir les anciens montants.

Frais de déplacement domicile-lieu de travail : changements au 1er juillet 2019 ? (EasyPay Group)

Prime d’innovation prolongée jusqu’à fin 2020

Jusqu’à la fin de l’année prochaine, vous pourrez octroyer à un ou plusieurs travailleur(s) une prime exonérée d’impôt pour une idée stimulant la capacité d’innovation de votre entreprise. Le montant de cette prime ne peut excéder un mois de salaire. La prime d’innovation est ainsi prolongée pour la énième fois.

Primes uniques d'innovation : prolongation (Partena Professional)

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.