Real Time News
for Human Resources Governance

Feu vert immédiat pour la "flexibilité omicron"

Le kern a entériné l'accord au sein du Groupe des Dix pour faire face à l'absentéisme problématique causé par omicron. Jusqu'au 28 février, et avec effet rétroactif depuis le 23 janvier, les entreprises pourront recourir selon certaines modalités à des chômeurs temporaires, des pensionnés ou des prépensionnés, des étudiants, des personnes en crédit-temps ou en congé thématique et des demandeurs d'asile. Le basculement automatique en CDI de certains travailleurs temporaires sera retardé.

Risque limité de blocage syndical face au projet de flexibilité "Omicron" (L'Echo)

"Malade" au lieu de "en quarantaine": lourde facture pour les employeurs

Parmi les salariés absents, dont la fonction ne se prête pas au télétravail et qui devraient remettre une attestation de quarantaine, 42% apportent un certificat médical traditionnel. C'est ce que révèle une enquête réalisée par Unizo Limburg. Pour les employeurs, les conséquences sont graves. Ils versent à ces 42% un salaire garanti à 100 %, alors que les personnes concernées doivent en fait se rabattre sur le chômage temporaire (70 % de leur salaire) aux frais du gouvernement.

Quarantaine kost werkgevers handenvol geld door incorrect gebruik en... (Unizo, en NL)

"Vague d'absentéisme sans précédent"

Les congés de maladie à court et moyen terme des salariés ont atteint des niveaux record en 2021. "Sur l'ensemble de l'année, nous assistons à une vague d'absences sans précédent en 2021", note Acerta dans son analyse des absences de courte durée. Selon SD Worx, 6,13% des jours travaillés ont été perdus à cause de l'absentéisme à court et moyen terme.

L’absentéisme au sein des entreprises belges atteint son plus haut niveau en 5 ans (Acerta)

L’absentéisme en Belgique a un niveau record en 2021 (SD Worx)

Moins de travailleurs en quarantaine

Depuis hier, 10 janvier, les personnes entièrement vaccinées ne sont plus tenues de se mettre en quarantaine après un contact asymptomatique à haut risque. Ils ne doivent plus passer un test PCR. Les employeurs n'ayant pas le droit de demander le statut vaccinal de leurs employés, ils sont donc sur la touche dans cette histoire. Mais étant donné le taux de vaccination élevé, le changement signifiera logiquement que moins de travailleurs seront absents pour cause de quarantaine.

Politiques de dépistage, de quarantaine et d'isolement ajustées (info-coronavirus.be)

Lire également :

Mise à jour Corona : nouvelles règles de quarantaine et de tests (Attentia) : certaines situations visualisées par des schémas graphiques, on se demande d'ailleurs pourquoi les autorités n'appliquent pas cette technique...

La situation sanitaire inquiète à Bruxelles (La Libre) : un quart des nouvelles contaminations belges constatées dans la capitale

Nouveau: le coordinateur RAT

Dès le 1er janvier 2022, une nouvelle approche de la réintégration des travailleurs malades de longue durée sera mise en place. Le pivot n'est plus le médecin consultant mais le coordinateur de retour au travail (RAT) de la caisse d'assurance maladie. Un tout nouveau poste, en d'autres termes. Ses tâches sont désormais connues.

Un coordinateur « Retour Au Travail » pour un meilleur accompagnement des malades de longue durée (SD Worx)

Écoles fermées : quel parent peut arrêter le travail ?

Ce soir commence la semaine supplémentaire de vacances de Noël pour les écoliers. Dans quelles conditions un travailleur peut-il invoquer le chômage temporaire pour s'occuper de son enfant ? Les deux parents peuvent-ils faire usage de cette mesure en même temps ? Que se passe-t-il si l'employé dispose encore de jours de vacances légales ?

Fermeture des écoles la semaine du 20 décembre : quelles sont les solutions pour les travailleurs ? (Partena Professional)

"Plus de flexijobs, plus d'étudiants"

Dans les semaines à venir, les absences au travail menacent d'augmenter encore, ce qui mettrait en difficulté certaines entreprises et certains secteurs. Les employeurs demandent des mesures, telles que l'extension des flexijobs, l'augmentation du nombre d'heures de travail des étudiants et la réduction des cotisations de sécurité sociale afin de réduire le coût croissant du salaire garanti.

Il faut d’urgence mettre à disposition un maximum de nouveaux effectifs pour compenser les absences liées au coronavirus (FEB et 4 autres organisations patronales)

Corona : 13 mesures de crise

Pour faire face à la quatrième vague, le gouvernement fédéral introduit ou prolonge 13 mesures qui resteront en vigueur jusqu'au 31 mars 2022. Ils comprennent entre autres :

  • Le chômage temporaire pour force majeure pour l’ensemble des secteurs
  • Le chômage temporaire dû à la mise en quarantaine d'un enfant
  • La prolongation du congé de vaccination
  • Le cumul des pensions et des allocations de chômage temporaire Covid
  • La possibilité d’étalement individuel du paiement des cotisations sociales auprès de l’ONSS

Chômage temporaire et 12 autres mesures mises en place jusqu'au 31 mars 2022 (Securex)

Plus d'absentéisme court et beaucoup de quarantaines

En novembre, le secteur privé a perdu en moyenne 6,13 jours sur 100 pour cause de maladie de courte ou moyenne durée. C'est beaucoup. En plus, 1,3 % des travailleurs et 4,7% des entreprises étaient concernés par des abscences pour cause de quarantaine. Ce n'est pas un record, mais un pic quand même. Il y a une semaine, Voka avait publié des chiffres de quarantaine nettement plus élevés ; ils étaient basés sur une enquête. Les chiffres de SD Worx sont basés sur les déclarations sociales.

Les absences pour cause de maladie en novembre sont plus nombreuses que les années précédentes (SD Worx)

Nous plaçons des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité.

Nous en plaçons également à des fins statistiques, pour nos annonceurs et pour vous offrir des fonctionnalités sur les réseaux sociaux; pour les refuser; sélectionnez Plus d'informations.