Collaborer ? Oui, mais pas non-stop

Version imprimableEnvoyer à un ami

Si la collaboration numérique pour résoudre un problème accroît le niveau de prestation moyen des travailleurs concernés, elle diminue aussi la qualité de la meilleure solution concoctée. Conclusion : alterner travail en groupe et individuel mais aussi instaurer des pauses dans la communication par ordinateur et smartphone.

Telle est la conclusion d’Ethan Bernstein, Jesse Shore et David Lazer. L’intégralité de leur rapport de recherche hautement scientifique est en ligne : How intermittent breaks in interaction improve collective intelligence (PNAS)

Vous pouvez aussi le télécharger directement : How intermittent breaks in interaction improve collective intelligence (pdf, 6 blz.)

Nos partenaires