Chez les jeunes, les patrons d’autrefois n’ont plus la cote

Version imprimableEnvoyer à un ami

La nouvelle génération de travailleurs veut un patron « sur demande » qui lui fasse confiance et lui octroie une certaine autonomie, mais qui assure aussi un coaching efficace et soit disposé à lui fournir un feed-back lorsque cela s’avère nécessaire. Tel est ce que révèle l’enquête biennale d’Acerta menée auprès des travailleurs. Deux travailleurs sur trois sont satisfaits de leur dirigeant alors que 27 % ne le sont pas.

Deux travailleurs sur trois donnent une bonne note à leur patron (Acerta)

Nos partenaires